Les médias réactifs face à l'affaire DSK

le
0
Si les quotidiens ont dû attendre lundi pour relayer l'information, les chaînes de télé et sites Internet l'ont couverte en boucle dès dimanche matin. Avec de probables succès d'audience à la clé

Pour les chaînes d'information en continu, qui depuis plusieurs mois déjà ont fait de l'élection présidentielle un évènement majeur, l'annonce dans la nuit de samedi à dimanche de l'arrestation de Dominique Strauss-Kahn, et de son inculpation pour agression sexuelle, tentative de viol et séquestration, constituait un épisode politique majeur. Alors que la plupart des observateurs de la vie politique française insistent déjà sur l'impact de l'évènement sur la primaire socialiste, et sur l'élection présidentielle de 2012 en général, les chaînes d'information en continu n'ont donc pas hésité à se saisir de l'information pour «casser leur antenne». D'autant que le scandale revêt également une dimension économique non négligeable. De quoi programmer des éditions spéciales tout au long de la journée du 15 mai, quitte à pratiquement passer sous silence le reste de l'actualité.

Parmi les plus réactifs, c'est LCI, la seule des trois chaînes d'information génü/p>...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant