Les médecins ne vous disent pas tout

le
1
Les médecins cacheraient parfois la vérité à leurs patients.
Les médecins cacheraient parfois la vérité à leurs patients.

Non, les médecins ne vous disent pas toujours la vérité. À en croire une étude publiée par Le Parisien ce samedi, 43 % des praticiens français cacheraient une partie de la vérité à leurs patients. Réalisée par le site d'information médicale Medscape, l'enquête a été menée auprès de docteurs de 49 pays. Parmi les praticiens français, 43 % disent relativiser les risques d'une intervention chirurgicale ou d'un traitement au malade. Pourtant, depuis 2002, la loi Kouchner impose la transparence aux malades. Mais le médecin ne doit pas être "le messager du désespoir", explique au Parisien la psychiatre et psychanalyste Anne-Marie Merle-Béral. Toutefois, cette pratique est plus commune en France qu'aux États-Unis où seuls 10 % des médecins cacheraient une partie de la vérité à leurs patients. Un écart qui n'étonne pas l'anthropologue, spécialisée dans la maladie, Sylvie Fainzang. Selon elle, les raisons sont simples : la culture américaine réprouve le mensonge et les praticiens ont peur d'être poursuivis en justice.Quelles sont les cachotteries des médecins ?À la question faut-il donner - ou non - du placebo à leurs patients, les médecins sont partagés. Seul un tiers admet le faire, et un quart répond que "cela dépend". Concernant l'erreur médicale, là encore, l'écart entre la France et les États-Unis est très net. Alors que 60 % des praticiens américains estiment qu'il est inacceptable de ne rien dire, 32 %...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • frk987 le samedi 18 avr 2015 à 16:31

    Certes un médecin aura tendance à dire : vous avez besoin d'une intervention...avec 90% de réussite et ne pas lui dire il y en a 10% qui en sortent dans un cercueil !!!! Et pourtant c'est strictement la même chose !!!!