Les médecins ne sont pas non plus des «pigeons»

le
0
À l'instar des créateurs d'entreprise qui ont utilisé les réseaux sociaux pour contrer les projets du gouvernement, le mouvement «Les médecins ne sont pas des pigeons» mobilise les opposants au PLFSS 2013 sur Facebook.

«Les médecins ne sont pas des pigeons!» Ce cri du c½ur lancé ce week-end par un chirurgien esthétique niçois sur Facebook résume bien le mal-être qui gagne les médecins libéraux. Créé dimanche soir, ce groupe - qui fait référence au mouvement des créateurs d'entreprise et entrepreneurs du Web les «Geonpis», qui a ébranlé le gouvernement sur son projet de surtaxer les plus-values de cession - comptait mardi, en fin d'après-midi, près de 15000 membres. Un petit exploit.

Le mouvement, informel et indépendant de tout syndicat, entend avant tout défendre la liberté tarifaire des médecins de «secteur 2» qui peuvent ­appliquer des compléments d'honoraires aux tarifs de la Sécu. Mais il veut aussi protester contre l'assujettissement à la TVA de 19,6 % depuis le 1er octobre dernier de certains actes de chirurgie esthétique, comme l'implantation de cheveux ou de prothèses mammaires, qui ne sont pas à finalité thérapeutique.

Le cahier des doléances s'a

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant