Les médecins généralistes de nouveau en grève jeudi

le
0
Les médecins généralistes de nouveau en grève jeudi
Les médecins généralistes de nouveau en grève jeudi

Si vous avez besoin d'aller voir votre médecin ce jeudi, attention vous risquez de trouver porte close. A l'appel de leur principal syndicat MG France, les généralistes sont invités à fermer de nouveau leur cabinet. Objectif : maintenir la pression sur la ministre de la Santé Marisol Touraine. Depuis décembre, les médecins multiplient les journées de grève. Ils dénoncent notamment l'absence de revalorisations tarifaires dans le projet de loi santé.

«Il n'y a pas eu d'avancée»

 

«Il n'y a pas eu d'avancée (...) depuis qu'on a commencé ce mouvement de mobilisation en fin d'année dernière», souligne Jacques Battistoni, secrétaire général de MG France. «Ce serait irresponsable de cesser la pression alors qu'on n'a rien obtenu concrètement.» Toutefois, l'épidémie de grippe qui sévit actuellement, pourrait freiner la mobilisation. De nombreux praticiens, surchargés, pourraient en effet décider de ne pas fermer leurs cabinets.

Pour renouer le dialogue avec les professionnels de santé, la ministre a lancé le mois dernier des groupes de travail afin de réécrire les points litigieux de son projet de loi, à l'instar du tiers payant (dispense d'avance de frais) généralisé d'ici à 2017. Les premières conclusions de ces groupes sont attendues pour la mi-février, tandis que le texte sera examiné en avril au Parlement. Mais le «timing est trop serré» regrette Jacques Battistoni.

Autre hic pour les généralistes : l'absence de revalorisations tarifaires depuis 2011, qui ne fait rien, selon eux, pour arranger le manque d'attractivité de leur profession. Ils réclament une consultation à 25 euros contre 23 actuellement, comme c'est déjà le cas pour les médecins spécialistes. Mais l'Assurance maladie et le gouvernement excluent toute négociation sur le sujet avant la tenue des élections professionnelles, attendues pour la fin de l'année.

Manifestation nationale le 15 mars à Paris

Le Syndicat national des ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant