Les médecins furieux de la hausse de leurs prélèvements

le
0
L'Urssaf veut intégrer dans l'assiette imposable la partie des cotisations que prend en charge l'Assurance-maladie.

Branle-bas de combat chez les médecins généralistes: leurs charges sociales risquent de bondir cette année à cause de la redéfinition de l'assiette de leur CSG. «L'Urssaf a modifié la rédaction de sa notice de déclaration des revenus professionnels 2013 dans un sens qui pénalise gravement les seuls médecins de secteur 1 (ceux qui ne pratiquent pas de dépassement d'honoraires, NDLR)», alerte le syndicat MG France. Résultat, un médecin ayant réalisé 73.000 euros de bénéfices en 2013 pourrait avoir à payer 800 euros de CSG et CRDS en plus que les années précédentes. La raison? L'Urssaf veut intégrer dans l'assiette imposable la partie des cotisations que prend en charge l'Assurance-maladie. Cet avantage, qui s'élève à 10.000 euros pour un médecin gagnant 73.000 euros par an, est une contrepartie à la consultation bloquée à 23 euros qui n'a pas été r...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant