Les médecins du «Front de mars» défient le gouvernement

le
0
Ce mouvement hétéroclite manifeste ce lundi devant l'Hôtel-Dieu, à Paris, contre «l'étatisation du système de soins» et menacent de faire grève le 17 mars juste avant les municipales

Les médecins ont aussi leur collectif de mécontents. Front hétéroclite rassemblant spécialistes, généralistes, biologistes, chirurgiens mais aussi pharmaciens, dentistes et cliniciens, ils se réunissent ce lundi devant l'Hôtel-Dieu, à Paris. Un tour de chauffe avant une semaine d'actions et de grève le... 17 mars, juste avant les élections municipales. «Nous voulons protester contre les choix du gouvernement, contre l'étatisation du système de soins, et contre la mise sous tutelle des professions libérales de santé», résume le meneur de la fronde, le généraliste Jérôme Marty, président du syndicat UFML, et principal organisateur du mouvement.

Dans le détail, ce «Front de mars», comme il s'est lui-même baptisé, s'oppose à la généralisation du tiers payant, promis pour 201...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant