Les médecins convertis aux primes de performance

le
0
Les syndicats majoritaires proposent un bonus sur des critères de qualité. Une petite révolution.

Les modernes, c'est nous! Voilà le message des syndicats de médecins libéraux CSMF et SML. Leurs rivaux -et l'ancienne ministre de la Santé Roselyne Bachelot- les présentent souvent comme archaïques et immobilistes. Mais, de fait, leurs propositions en vue de la prochaine convention médicale (ce texte qui régit les relations médecins-Sécu et qui est en cours de négociation), exposées mercredi, constitueraient un sérieux dépoussiérage. Elles sont d'autant plus à prendre au sérieux que, vu leur poids électoral, ces deux alliés peuvent, à eux seuls, signer ou rejeter une convention. Et que le directeur général de l'Assurance-maladie, Frédéric Van Roekeghem, confirme au Figaro que son mandat lui «permet d'aller dans le sens d'une plus grande rémunération à la performance».

C'est bien de cela qu'il s'agit. Pas question de renoncer au paiement à l'acte. Mais, dans le schéma imaginé par la CSMF et le SML, les généralistes volontaires recevraient un complément

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant