Les matières premières secondaires

le
0

Compte tenu du coût des matières premières, il est de plus en plus fréquent de procéder à leur recyclage. On parle alors de matières premières secondaires, un marché important.

Matières premières secondaires : le principe

Une matière première secondaire (MPS), aussi appelée matière première de recyclage, a été à l'origine une matière première classique. Il s'agit en réalité de déchets qui font l'objet d'une revalorisation après une opération de recyclage.

L'objectif de ce système est de réaliser des économies sur des ressources naturelles précieuses et coûteuses, qui peuvent parfaitement réintégrer le circuit industriel après un premier usage. En outre, une matière première secondaire répond aux règles du développement durable.

Quelles sont les matières premières secondaires ?

Toutes les matières premières ne seront pas transformables en matières premières secondaires. C'est le cas, par exemple, des matières alimentaires qui sont directement consommées (blé, sucre, café, etc.).

En revanche, les matières premières déjà utilisées dans l'industrie peuvent être recyclées et réutilisées. Le carton, le papier, les métaux ferreux et non ferreux, le verre, le bois et les différents plastiques peuvent devenir des matières premières secondaires.

Des chiffres en hausse

Le coût des matières premières et la nécessité de préserver les ressources naturelles conduisent à une valorisation croissante des déchets. Ainsi, plus de 60% des papiers et cartons sont recyclés. Le verre progresse, avec un taux de recyclage de 50% contre seulement 25% au début des années 90.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant