Les matières premières pèsent sur les comptes des entreprises

le
0
Après plusieurs mois de hausse, la chute des cours soulage notamment les secteurs les plus exposés.

Les chefs d'entreprise ont sans doute poussé un ouf de soulagement cette nuit en voyant le plongeon des principales matières premières. Depuis quelques mois, ils regardent en effet avec inquiétude l'envolée du cours de ces matières premières. Leur inquiétude s'est matérialisée dans les comptes du premier trimestre de l'année ou dans le discours des dirigeants.

Tous les secteurs ne sont toutefois pas affectés dans des proportions identiques, même s'ils sont nombreux à l'être.

Le transport est souvent le premier cité. Lufthansa a par exemple fait état d'une hausse de sa facture carburant de près de 30% sur les trois premiers mois de l'année. Cette charge se monte à 1,4 milliard d'euros sur la période, quand ses facturations atteignent 6,4 milliards. La compagnie aérienne passe des «surcharges» carburant auprès de ses clients, insuffisantes pour compenser toute la hausse. L'objectif des entreprises est évidemment d'amortir l'effet «matières premières» en p

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant