Les matières premières ont des atouts à faire valoir en 2010

le
0
(NEWSManagers.com) - Au cours d'une conférence de presse, mercredi 28 avril, la Compagnie Financière Edmond de Rothschild Asset Management (Edram) est revenue sur l'évolution des matières premières dont les prix ont fait un bond de 30 % en l'espace d'un an. Selon Edram, cette situation est tout d'abord attribuable au retour des investissements massifs en Chine dont l'économie a retrouvé son rythme de croissance d' avant-crise, soutenue par un plan de relance conséquent, focalisé sur les infrastructures. Ensuite, il faut compter avec un début de reprise de la demande dans les pays développés depuis le début de l' année comme l'illustre des indices PMI sur les différentes zones de retour en phase expansionniste.
A cela s'ajoute un phénomène de restockage, car les entreprises, qui avaient considérablement réduit leurs investissements et retardé leurs projets depuis le début de la crise, sont aujourd' hui amenées à réinvestir pour satisfaire la demande. " Ce déséquilibre entre l' offre et la demande, doublé d' une augmentation de la raréfaction des ressources, oriente mécaniquement les prix à la hausse" , précise Edram dans un communiqué.
Dans un autre genre, après une année de vaches maigres, les fusions-acquisitions dans le secteur bénéficient d'un environnement favorable compte tenu de l'amélioration des perspectives économiques. Aussi, les sociétés " qui génèrent à nouveau des cash-flows importants, souhaitent sécuriser l' offre future et assurer leur avenir en procédant à des opérations de croissance externe" , note la société de gestion.

Reste enfin au rang des éléments positifs le changement de fourchette des prix du pétrole qui après avoir atteint 33 dollars le baril en décembre 2008, au creux de la crise, se fixe désormais à 80 dollars et devrait se fixer entre 80 et 90$ pour les mois à venir. Bien évidemment, l' évolution future du prix du pétrole dépendra de la vitesse de la reprise économique européenne et américaine, mais Edram, en tenant compte de l' augmentation de la demande généralement observée parie sur un cours du baril proche de 90 $ sur la deuxième partie de l' année.

info NEWSManagers

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant