Les matelas, source méconnue de pollution

le
0
Matelas et oreillers contiennent des substances toxiques que les personnes peuvent inhaler en dormant.

La plupart des adultes passent en moyenne près de huit heures au lit. Les nourrissons, eux, restent beaucoup plus longtemps dans leur berceau: près de 14 heures par jour. «À cet âge clé pour le développement du cerveau, les tout-petits sont particulièrement vulnérables aux substances toxiques», souligne une équipe de chercheurs de l'université du Texas à Austin (États-Unis) pilotée par Brandon Boor. Ils ont présenté leurs travaux lors d'un congrès international sur la qualité de l'air intérieur à Brisbane en Australie en juillet 2012.

Le problème n'est pas simple car on ne connaît pas le détail des substances utilisées dans la fabrication de plusieurs éléments de matelas comme les mousses, les colles, les plastiques ou les tissus. En effet, la plupart des marques communiquent avant tout sur le confort mais pas sur la composition, sauf les industriels pr...



Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant