Les Marseillais flambent, les Lyonnais coulent

le
0
Les Marseillais flambent, les Lyonnais coulent
Les Marseillais flambent, les Lyonnais coulent

Marseille a pris seul la tête du championnat de France de football samedi, en allant s'imposer au stade du Hainaut à Valenciennes (1-0). Grâce à un but de Gignac, les Olympiens ont confirmé qu'il allait falloir compter sur eux cette saison en Ligue 1.

A l'inverse, Lyon a coulé à pic au stade Gerland. Sur une pelouse détrempée, occasionnant l'arrêt du match pendant plus d'une demi-heure, les Rhôdaniens ont été battus par les Rémois (1-0). Grenier a raté un penalty pour l'OL. C'est une semaine cauchemardesque pour le club de Jean-Michel Aulas, après la claque subie à domicile en barrage aller de la Ligue des champions contre la Real Sociedad (0-2). Le voisin stéphanois, lui, aura l'occasion ce dimanche d'être la seule équipe à suivre le rythme de l'OM. Pour cela, les Verts devront tout de même aller gagner à Lille (14 heures). Suivront ensuite AC Ajaccio - Nice (17 heures) et Nantes - PSG (21 heures).

Valenciennes - Marseille 0-1 : l'OM comme la saison dernière

Jamais deux sans trois. L'adage sied parfaitement à l'Olympique de Marseille. Les joueurs d'Elie Baup ont décroché leur troisième succès d'affilée en Ligue 1 en s'imposant samedi en fin d'après-midi à Valenciennes (1-0), grâce à un but d'André-Pierre Gignac à la 84e minute. Pour l'instant, ils réalisent un début d'exercice parfait, à l'image de la saison dernière, quand ils avaient enchaîné six victoires consécutives. Les Marseillais prennent seuls la tête du championnat de France.

Avec ce succès, l'OM prépare idéalement la réception de l'AS Monaco, dimanche 31 août, pour ce qui constituera l'un des premiers chocs de la saison 2013-2014. Les Monégasques ne peuvent pas en dire autant car ils ont été tenus en échec vendredi soir au stade-Louis II par Toulouse (0-0). «On a gagné face à une équipe conquérante avec au milieu beaucoup de pressing, s'est félicité Gignac, auteur d'un troisième but en trois journées. En première ...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant