Les marques de luxe dénoncent l'insécurité à Paris

le
3
Les marques de luxe dénoncent l'insécurité à Paris
Les marques de luxe dénoncent l'insécurité à Paris

L'insécurité à Paris fait fuir les touristes et menacent des emplois. Voilà ce que dénonce le Comité Colbert, qui réunit 75 maisons de luxe françaises dont Chanel, Dior ou Hermès, et appelle les pouvoirs publics à agir contre les agressions dans la capitale, destination phare du tourisme mondial.

«Paris est en train d'acquérir une réputation d'insécurité absolue. Il faut vraiment une prise de conscience (...) car le tourisme étranger est une manne pour notre ville et cette insécurité est une attaque directe contre l'emploi», a jugé ce vendredi la déléguée générale du Comité, Elisabeth Ponsolle des Portes.

«Nous avons des remontées sur l'ensemble des réseaux et des clients des maisons (du Comité) sur le fait qu'ils perçoivent la ville de Paris comme une ville qui n'est pas du tout sûre», ce qui est «vraiment grave», a-t-elle dit devant la presse, car «une réputation, c'est vite fait».

Les Chinois victimes d'agressions

Le secteur du luxe tire une bonne partie de ses profits du tourisme en plein boom des nouvelles clientèles riches issues de pays émergents, en particulier les Chinois, qui assurent déjà à eux seuls un quart des achats de luxe dans le monde. Et les maisons du Comité Colbert (Yves Saint Laurent, Louis Vuitton, Céline, Givenchy, Guerlain, Cartier, Boucheron, Hédiard, Baccarat, de grands noms du champagne, de l'orfèvrerie, des palaces...) en profitent normalement à plein à Paris.

Or les agressions, en particulier de Chinois, habitués à avoir sur eux de grosses sommes d'argent liquide, ont défrayé la chronique ces derniers mois dans la capitale française et inquiètent jusqu'en Asie. Les gardiens du musée du Louvre ont fait grève en avril pour dire leur ras-le-bol des pickpockets de plus en plus nombreux et violents.

200 policiers dans les lieux touristiques et les transports

Le gouvernement et le président, François Hollande, ont assuré avoir pris la mesure du problème et...

Lire la suite de l'article sur Le Parisien.fr


Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • PHI98807 le dimanche 26 mai 2013 à 09:39

    les commerces de luxe sont le haut du panier des classes moyennes, jusqu'à présent épargné ce secteur a meme profité pendant la crise. Comment attaquer le luxe si ce n'est en attaquant les touristes friands de ces objets détaxés. Il y a une volonté manifeste de détruire non seulement le luxe en France mais aussi l'afflux de devises étrangères. Je crois que Taubira ne s'exprime pas sur le sujet, son silence est jusqu'alors éloquent.

  • _SOS_ le samedi 25 mai 2013 à 19:08

    Faut que les riches et les élites se fassent attaquer pour que notre gouvernement réagisse enfin ?

  • M3493130 le samedi 25 mai 2013 à 10:54

    On régresse dans tous les domaines sauf celui de l'insécurité! Que fait donc notre gouvernement et son ministre si populaire ?