Les marins-pêcheurs vent debout contre le permis à point européen

le
0

Depuis le 26 janvier, un décret publié au Journal officiel institue un permis de pêche à points. Le capitaine du navire et l'armateur du bateau sont tous deux sanctionnés en cas de pêche illicite. Le comité national des pêches récuse cette double peine.

Cinq ans après son instauration par la Commission européenne, le «papier rose» à points de la mer est en vigueur dans les ports français depuis la publication du décret au journal officiel du 26 janvier. Désormais, à chaque infraction grave aux règles de la politique commune les pêcheurs français seront sanctionnés. Ainsi, l'utilisation d'un filet aux mailles trop étroites, le débarquement de poissons trop petits, la pêche de poissons sans le permis adéquat, ou la fréquentation d'une zone de pêche interdite seront pénalisés.

«Le permis à points n'est pas perçu d'un bon ½il sur les quais», a commenté le président du comité départemental des pêches du Finistère, Jean-Jacques Tanguy, alors que son homol...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant