Les marchés suspendus au yuan

le
0
Une coupure de 100 yuans. (© DR)
Une coupure de 100 yuans. (© DR)

S’il fallait une preuve que le yuan est un sujet primordial aux yeux des investisseurs, la séance du 15 février l’a apportée, à travers le spectaculaire rebond des grands indices boursiers, dont une hausse de 7,2% pour le Nikkei ! Durable ou non, ce rebond a eu pour principal catalyseur le discours rassurant du gouverneur de la Banque populaire de Chine.

Habituellement peu disert, Zhou Xiaochuan a estimé dimanche dernier qu’il n’y avait pas de raisons que le yuan continue de se déprécier et il a assuré que les autorités étaient prêtes à de nouveau puiser dans les réserves de changes pour l’empêcher.

La monnaie du pays, aussi appelée renminbi, est un facteur récurrent de stress pour les marchés. C’est une décision de Pékin, mi-août 2015, qui a mis le feu aux poudres : celle de modifier le mode de calcul quotidien du cours pivot du yuan, autour duquel il peut fluctuer de plus ou moins 2% par rapport au dollar. Officiellement, il s’agissait de renforcer le lien avec les évolutions de marché, simple étape vers la libéralisation de la monnaie.

Mais certains ont cru déceler derrière cet ajustement technique une motivation cachée de la Chine : celle de laisser filer le yuan afin de relancer des exportations en berne. Avec des conséquences pour le monde entier : perte de compétitivité de nombreux pays notamment voisins, contraction de chiffre d’affaires (en

Lire la suite sur le revenu.com

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant