Les marchés sous tension après le référendum grec

le
1
La façade de la Bourse de Paris.
La façade de la Bourse de Paris.

Le "non" massif au référendum grec n'a pas tardé a faire réagir les marchés. Du côté des devises, l'euro reculait, lundi matin, dans les prermiers échanges à la Bourse de Tokyo. Vers 8h00 à Tokyo, la monnaie unique européen se replait à 1,1025 dollar, contre 1,1107 vendredi soir. En outre, l'euro baissait encore fortement face au yen, que beaucoup d'analystes voient comme une monnaie refuge, à 134,88 yens, contre 136,31 yens vendredi soir.

Une période d'incertitudes s'ouvre

De son côté, la Bourse de Tokyo, qui donne "le pouls" en ce début de semaine, a ouvert en forte baisse, perdant 1,65% à l'ouverture, lundi matin. Les Bourses européennes devraient probablement recevoir d'un très mauvais oeil le "non" massif des Grecs, au référendum sur de nouvelles réformes d'austérité que voulaient imposer les créanciers de la Grèce. En effet, une période d'incertitudes s'ouvre désormais pour les investisseurs, alors que les discussions vont reprendre entre la Grèce et ses créanciers et qu'un sommet de la zone euro doit avoir lieu mardi. Il s'agit de savoir si un scénario de "Grexit" se précise ou si, au contraire, un accord à l'arraché permet d'éviter une sortie de la Grèce de la zone euro. Il est probable que les investisseurs s'arrachent des placements plus stables, comme les obligations d'Etat de l'Allemagne.

75% de chances d'un "Grexit"

"Le marché n'a pas encore intégré le "non" du...

Lire la suite sur Le Point.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7401981 le lundi 6 juil 2015 à 06:18

    la c décidé : je réduit mon exposition actions de 50% à 75% ce lundi et cette semaine, sans précipitation et de façon sélective.