Les marchés se calment, la cacophonie continue

le
0
La flambée des taux d'intérêt en Europe s'est éteinte ce mercredi. Les déclarations du président de la Banque centrale européenne, Jean-Claude Trichet, mardi soir, ont rassuré.

Les marchés ne comprennent rien à l'Europe et l'Europe ne comprend rien aux marchés. Parmi les dirigeants européens, Jean-Claude Trichet, le président de la Banque centrale européenne (BCE), fait exception. Très écouté par les investisseurs, il a réussi à calmer la flambée des taux d'intérêt sur les dettes d'État. Après une déclaration mardi soir, les écarts entre les taux d'intérêt allemand, la référence, et ceux des autres membres de la zone euro, se sont resserrés mercredi matin, indiquant une accalmie en pleine tempête financière.

Les marchés dans l'attente

Même les très spéculatifs CDS, c'est-à-dire les assurances sur le risque de faillite des États, s'affichaient en repli. Les commentaires de Jean-Claude Trichet indiquant que la BCE pouvait étendre son programme de rachats d'obligations d'État pour atténuer la panique a inversé la tendance sur les CDS, selon Gavan Nolan, analyste crédit chez Markit. Les investisseurs attendent également la

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant