Les marchés restent sous pression de la Fed et du pétrole

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en baisse pour la quatrième séance d’affilée, dans un contexte toujours marqué par une forte instabilité et par la baisse des cours du pétrole. Le CAC 40 a perdu 1,19% à 4 387,18 points et l’EuroStoxx 50 a baissé de 1,26% à 2 974,8 points. Aux Etats-Unis, le Dow Jones perd 1,39% à la clôture des Bourses européennes.

L'inquiétude persiste sur les marchés mondiaux alors que les prises de parole de responsables de la Fed s'enchainent sans pour autant définir de ligne claire concernant la politique monétaire. Hier, contrairement à Eric Rosengren vendredi, Lael Brainard, membre du Conseil des gouverneurs de la Fed, s'est exprimée en faveur d'un maintien de taux bas aux Etats-Unis. Ses déclarations ont certes permis à Wall Street de rebondir mais l'élan venu des Etats-Unis n'a pas été suffisant pour soutenir les indices européens et l'aversion pour le risque a été ravivée.

A cela s'ajoute la perspective d'un ralentissement de la croissance de la demande mondiale de pétrole. Selon le rapport de septembre de l'Agence internationale de l'énergie, la demande de brut devrait s'élever à 1,3 million de barils par jour en 2016 contre 1,4 million de barils annoncés lors des précédentes estimations. Pour 2017, l'AIE s'attend à une demande de 1,2 million de barils par jour compte tenu de la conjoncture mondiale encore incertaine.

Dans ce contexte, les cours du pétrole ont nettement reculé aujourd'hui, empêchant définitivement toute tentative de rebond. Le baril de WTI valait 44,97 dollars vers 17h30 en repli de 2,85%.

Logiquement, ce sont les valeurs liées au pétrole et aux matières premières qui ont subi les plus forts dégagements aujourd'hui. ArcelorMittal (-3,76%) et Total (-3,3%) ont fermé la marche du CAC 40 et Vallourec (-5,02%) et CGG (-3,88%) ont signé les deux plus fortes baisses du SBF 120.

En revanche, Air Liquide (+4,81%) a échappé à la baisse après avoir dévoilé les modalités de l'augmentation de capital destinée à financer l'acquisition d'Airgas.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant