Les marchés mettent la pression sur les banques centrales

le
0

(AOF) - Les marchés actions européens ont prolongé leur progression. Le CAC 40 a gagné 1,22% à 4 406,84 points, terminant au plus haut depuis un mois au terme de quatre séances consécutives de hausse. Une tendance partagée dans le reste de l'Europe (+1,69% à 2 995,45 points pour l'Euro Stoxx 50) comme à Wall Street (+1,34% pour le Dow Jones à l'approche de la mi-séance).

Comme souvent depuis le début de l'année, les investisseurs ont accueilli les mauvaises nouvelles économiques comme autant de promesses d'intervention prochaine des banques centrales pour relancer la croissance.

Dès l'aube, ces derniers ont pris connaissance d'une septième baisse consécutive de l'activité dans le secteur manufacturier chinois en février (indice PMI à 49 contre 49,4 le mois précédent, en dessous de la barre des 50 qui sépare la croissance de la contraction). Cette inquiétante contre-performance malgré les récentes mesures de soutien de la Banque centrale devrait conduire Pékin à intensifier ses efforts pour écarter le risque grandissant d'une explosion du chômage.

L'Europe a pour sa part enregistré une bonne nouvelle, le le taux de chômage dans la zone euro étant tombé en janvier à 10,3%, son niveau le plus bas depuis août 2011, mais l'information a été supplantée par l'activité du secteur manufacturier qui a connu en février sa croissance la plus faible depuis un an (indice PMI à 51,2 après 52,3 en janvier).

Dans cette perspective, la majorité des stratégistes estiment que la BCE présentera lors de son conseil des gouverneurs le 10 mars prochain de nouvelles mesures de soutien.

Aux Etats-Unis également les investisseurs attendent un geste de la Fed. Et cet après-midi, la publication d'indicateurs manufacturiers contrastés (recul en février de l'indice PMI mais hausse de l'ISM) a conforté le scénario d'une pause dans le resserrement monétaire actuellement en cours.

Au chapitre des valeurs, le secteur automobile s'est distingué (+4,29 pour Peugeot, +2,16% pour Michelin, +2,07% pour Valeo et +1,76% pour Renault) à l'occasion de l'ouverture à la presse du salon de Genève. Le secteur a également profité de la hausse de 13% du marché automobile français en février.

Considérée comme peu cyclique, Veolia Environnement (-0,96%) a accusé la seule baisse du CAC 40.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant