Les marchés financiers perturbés par une panne de Bloomberg

le
0

* L'agence de la dette britannique reporte une émission de dette * Les marchés actions affectés * Les services de Bloomberg rétablis * Le régulateur britannique dit surveiller les conséquences par Jamie McGeever et John Geddie LONDRES, 17 avril (Reuters) - Les marchés financiers internationaux ont été perturbés vendredi par une panne des services du fournisseur d'informations et de données financières Bloomberg LP, concurrent de Thomson Reuters TRI.TO , qui a entraîné le report d'émissions de dette et un accès de volatilité sur les actions européennes. L'accélération des dégagements sur les valeurs européennes a été imputée au manque de visibilité sur les prix lié à cette panne tandis que les volumes négociés sur les contrats à terme sur les obligations de l'Etat allemand, les plus liquides en Europe, ont chuté d'environ un tiers par rapport à la normale. Les messages échangés par des opérateurs sur les réseaux sociaux permettent de dater le début de la panne aux environs de 07h20 GMT, les écrans Bloomberg demeurant muets pendant l'essentiel des deux heures qui ont suivi mais affichant des prix et des nouvelles par intermittence. Les causes de la panne du système, qui fournit des nouvelles et des informations de marché en temps réel à plus de 320.000 abonnés dans le monde pour leur permettre d'intervenir sur toutes les classes d'actifs, ne sont pas claires mais ses conséquences ont été largement ressenties. "Il y a eu des moments de frénésie ce matin sur les marchés", a dit Connor Campbell, analyste financier chez l'arbitragiste Spreadex. "Des composantes importantes mais pas la totalité de notre système ont connu des interruptions aujourd'hui. Il n'y a aucune indication à ce stade qu'il s'agisse d'autre chose que d'un problème interne de réseau. Nous avons rétabli le service pour la plupart de nos clients et continuons de progresser vers le rétablissement de l'ensemble des composantes du système", a dit Bloomberg dans un communiqué. Bloomberg News, qui compte 2.400 journalistes dans plus de 150 bureaux dans le monde, est en concurrence avec Thomson Reuters pour la fourniture de nouvelles et d'informations financières aux professionnels des marchés financiers. Une adjudication habituelle de bons du Trésor britannique pour un montant de 3 milliards de livres était prévue vendredi matin. L'agence britannique de la dette l'a reportée dans l'après-midi en précisant que cela n'aurait aucune conséquence en termes de trésorerie pour le Trésor britannique. Un porte-parole de l'agence a dit ne pas avoir souvenir du report d'une adjudication pour des motifs similaires. La Banque d'Angleterre a déclaré que ses fonctions essentielles n'avaient pas été affectées par la panne et qu'elle disposait de "tous les outils nécessaires pour exercer ses responsabilités en matière de stabilité financière et d'approvisionnement du marché en liquidités en tant que de besoin." Dans un communiqué, la Financial Conduct Authority, l'autorité de régulation britannique des marchés financiers, a déclaré : "Nous avons connaissance du problème et nous surveillons l'impact sur nos entreprises", faisant référence aux intermédiaires financiers dont elle assure la supervision. DURÉE SANS PRÉCÉDENT Des opérateurs ont dit que la durée pendant laquelle les écrans Bloomberg étaient restés muets était sans précédent. Les volumes négociés entre 07h00 et 09h00 GMT sur les contrats à terme sur les obligations d'Etat allemandes étaient en retrait d'un tiers par rapport à ceux échangés aux cours des vendredis des semaines précédentes. Pendant ces deux heures, 62.845 lots de contrats à terme sur le Bund ont changé de main, montrent les données de l'entreprise de marché Eurex contre 96.301 une semaine auparavant, 89.048 le 27 mars et 88.476 le 20 mars. "Cela a créé beaucoup de perturbations à cause du manque de visibilité", a dit Marc Ostwald, stratège d'ADM Investor Services. "Bien que le vendredi ne soit généralement pas un jour très actif en termes d'émissions d'entreprise, tout a été suspendu à cause de cela." Des banquiers ont dit au service d'information de Thomson Reuters spécialisé sur les marchés de la dette IFR qu'au moins une émission obligataire d'entreprise d'un montant supérieur à un milliard d'euros avait été reportée en raison de la panne. Des opérateurs ont dit que la panne avait exacerbé la volatilité sur les marchés actions, à l'approche de l'expiration de contrats d'options. Elle a aussi limité leur capacité à réagir à un possible durcissement de la réglementation boursière chinoise sur le trading de marge. "Beaucoup de gens utilisent la plateforme EMSX de Bloomberg pour transmettre des ordres sur le marché et il a pu y avoir des tas de gens qui voulaient réagir à ces nouvelles mais qui n'ont pas pu le faire parce qu'ils n'ont pas pu transmettre leurs ordre de vente sur le marché", a dit Mark Ward, responsable du trading de Sanlam. (Marc Joanny pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant