Les marchés européens terminent sans grande tendance

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé sans réelle tendance lundi, les investisseurs restant prudents dans l'attente des nombreuses publications de résultats de la semaine et des chiffres de l'économie chinoise vendredi.

Wall Street a également ouvert sur une note hésitante.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur une petite hausse de 2,23 points ou 0,06% à 3.708,25 points. Le Footsie britannique a enregistré une baisse de 0,22% et le Dax allemand a terminé en hausse de 0,18%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 abandonnait 0,10%.

Aux valeurs, Fiat, aidé par des commentaires favorables d'analystes, a enregistré la plus forte hausse de l'indice paneuropéen EuroFirst 300 avec un gain de 6,25% alors que débute le Salon de Detroit aux Etats-Unis.

EDF (+5,16%) a enregistré la deuxième plus forte progression après l'annonce du remboursement par l'Etat de l'impact sur la taxe permettant de financer le développement des énergies renouvelables en France à l'opérateur français d'électricité.

Swatch a pris 4,2% après l'annonce de l'acquisition du joaillier américain Harry Winston pour 750 millions de dollars.

A la baisse, TNT Express a plongé de 41,3% après la décision de l'américain UPS de renoncer à son OPA amicale sur le spécialiste néerlandais des livraisons express, faute d'avoir obtenu le feu vert de l'Union européenne.

Au moment de la clôture européenne, le Dow Jones avançait de 0,1% mais le S&P-500 cédait 0,2% et le Nasdaq Composite, plombés par Apple qui perdait plus de 3% en réaction à de nouvelles informations alarmistes sur la demande pour son iPhone.

Les investisseurs sont également dans l'attente du discours que prononcera Ben Bernanke, le président de la Réserve fédérale américaine, à 21h00 GMT. Il abordera les thèmes de la politique monétaire, de la reprise de l'économie mondiale et des défis auxquels devra faire face l'économie américaine.

Plusieurs données macro-économiques devraient cependant rassurer les marchés. Les bons chiffres des exportations chinoises de la semaine dernière laissent espérer des chiffres encourageants pour la croissance vendredi. Aux Etats-Unis, Charles Evans, président de la Réserve fédérale de Chicago a estimé lundi que l'économie américaine devrait progresser de 2,5% en 2013, puis de 3,5% l'année suivante. .

Sur le marché des changes, l'euro a atteint son plus haut niveau en 11 mois à 1,3404 dollars en séance, dans l'anticipation d'un statu quo durable de la Banque centrale européenne sur ses taux après les déclarations de son président Mario Draghi jeudi dernier.

Sur le marché obligataire, les Bunds allemands se sont repris lundi après avoir touché la semaine dernière leur plus bas niveau depuis six semaines. Mais les intervenants jugent cette hausse temporaire avant les adjudications allemandes de cette semaine.

Les cours du pétrole sont également orientés à la hausse, le baril de Brent de mer du Nord affichant en fin de journée un gain de 0,24% à 110,91 dollars après sa forte baisse de vendredi.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant