Les marchés européens terminent dans le vert, restent prudents

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont terminé mercredi dans le vert dans un climat de prudence à la veille de la réunion de politique monétaire de la Banque centrale européenne.

Les intervenants de marché se demandent si et quand la BCE amplifiera son programme de rachat massif de dette du service public, dont les effets se font attendre sur l'inflation, redevenue négative en septembre au sein de la zone euro.

Les investisseurs sont relativement confiants et absorbent plutôt bien des résultats trimestriels souvent décevants, explique un gérant de fonds italien. Le bas niveau des taux d'intérêt, la politique accommodante de la BCE et un relatif apaisement sur le front chinois entretiennent l'espoir d'une fin d'année dans le vert, fait-il valoir.

À Paris, le CAC 40 a gagné 0,46% (+21,29 points) à 4.695,10 points. À Francfort, le Dax a pris 0,89% mais à Londres le FTSE n'a progressé que de 0,05%, ralenti par une chute de près de 16% de Pearson qui a dit s'attendre désormais à un bénéfice annuel situé dans le bas de la fourchette initiale.

L'EuroStoxx 50 de la zone euro a progressé de 0,51% alors que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 reculait de 0,03%.

Les places européennes ont passé la majeure partie de la matinée dans le rouge avant de repartir de l'avant.

Le secteur des hautes technologies affiche une hausse de 1,74% grâce entre autres au bond de 6,54% du concepteur de processeurs ARM Holdings, fournisseur de l'iPhone d'Apple, dont les résultats ont rassuré.

A Paris, Thales (+3,85%) et Eiffage (+3,02%) figurent parmi les meilleures performances du SBF 120 après leurs publications trimestrielles.

Au sein du CAC, Publicis a abandonné 3,24%, la plus forte baisse de l'indice, après un article du Financial Times selon lequel le groupe fait partie des cibles d'une enquête des autorités américaines.

A la baisse également, Credit Suisse a lâché 3,58%. La stratégie présentée par le nouveau directeur général de la banque, Tidjane Thiam, semble convaincre mais le groupe a aussi annoncé son intention de lever plus de six milliards de francs par le biais d'une double augmentation de capital.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street évolue en hausse modérée après des résultats contrastés de géants de la cote comme GM, Boeing et Coca-Cola. American Express, eBay et Texas Instruments doivent à leur tour publier à la clôture de New York.

(Patrick Vignal pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant