Les marchés européens terminent dans le vert

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé jeudi dans le vert, rassurées par l'annonce de la poursuite de la croissance de l'activité du secteur privé en Allemagne.

À Paris, le CAC 40 a progressé de 1,23% (52,14 points) à 4.292,93 points. À Francfort, le Dax a avancé de 0,93% et à Londres, le FTSE a pris 0,33%. Les indices européens ont suivi le mouvement avec +1,33% pour l'EuroStoxx 50 et +0,64% pour l'Eurofirst 300.

L'activité dans le secteur privé de la première économie d'Europe a progressé en août pour le 16e mois consécutif, ce qui laisse penser que la première économie européenne pourrait reprendre de la vigueur au troisième trimestre après une contraction inattendue d'avril à juin.

"Il y avait des inquiétudes concernant l'économie allemande et les risques de la voir souffrir à cause de la crise ukrainienne mais l'indicateur d'aujourd'hui montre que sa croissance se poursuit", a déclaré Koen De Leus, économiste de KBC, qui a attribué au soulagement des investisseurs le rebond observé jeudi sur les places européennes.

A Paris, presque toutes la valeurs du CAC 40 ont gagné du terrain, emmenées par Veolia (+4,40%) et Société générale (+2,7%).

Ailleurs en Europe, la banque autrichienne Raiffeisen, très exposée au marché russe, a bondi de plus de 11% après avoir déclaré qu'elle n'envisageait "aucun impact significatif" des sanctions occidentales infligées à Moscou.

A l'heure de la clôture en Europe, Wall Street était orientée à la hausse dans le sillage d'une série d'indicateurs confirmant la reprise de la première économie du monde.

Les propos d'un responsable de la Réserve fédérale affirmant que le temps était venu pour la banque centrale américaine de relever ses taux () ont permis au dollar d'atteindre un plus haut de 11 mois face à l'euro, qui s'est par la suite repris.

Sur le marché obligataire, les rendements des Bunds allemands à deux ans sont repassés légèrement au-dessus de zéro après la publication de l'indicateur sur l'activité du secteur privé en Allemagne.

Sur le front du pétrole, le Brent, affecté par le ralentissement de l'activité manufacturière en Chine, s'est approché des 101 dollars le baril avant de se redresser pour s'échanger autour de 102 dollars.

(Patrick Vignal pour le service français, avec Blaise Robinson, édité par Benoît Van Overstraeten)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant