Les marchés européens se reprennent à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SE REPRENNENT À L'OUVERTURE
LES BOURSES EUROPÉENNES SE REPRENNENT À L'OUVERTURE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes se reprennent en ouverture lundi après leur chute de la semaine dernière, portées par la baisse à la fois de l'euro et des cours du pétrole, configuration qui est largement à l'origine de leur bond enregistré depuis le début de l'année.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,98% (+49,11 points) à 5.083,17 points à 09h40. À Francfort, le Dax prenait 1,19% et à Londres, le FTSE avançait de 0,52%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro progresse de 1,07% et le FTSEurofirst 300 de 1,0%.

La cote est également soutenue par l'annonce d'opérations de fusions-acquisitions, avec, d'une part, le rachat d'une participation majoritaire du suisse Dufry dans World Duty Free, numéro deux mondial des boutiques d'aéroports, et, d'autre part, la possibilité de voir Intel réaliser le plus gros rachat de son histoire avec Altera.

Le titre Dufry gagnait 4,51% à 141,5 francs suisses à la suite de l'annonce du rachat de World Duty Free, dont l'action perdait 8,21%, cette dernière réagissant au prix de l'offre, à 10,25 euros par action, de Dufry, nettement inférieur au cours de clôture de vendredi (10,96 euros).

L'indice regroupant les valeurs technologiques européennes (+1,67%) affiche la plus forte hausse sectorielle à la suite de la perspective d'une nouvelle consolidation dans le secteur des semi-conducteurs ouverte par Intel.

Le titre Kingfisher avance de 2,32% à 366,1 pence après l'admission par le groupe britannique de l'échec de son projet de rachat de Mr Bricolage à défaut de pouvoir obtenir les autorisations nécessaires des autorités de la concurrence avant la date limite du 31 mars.

Du côté des baisses, Lafarge perd 1,98%, l'un des reculs les plus marqués de l'indice Stoxx 600, sous le coup d'une possible nouvelle mise en danger de son rapprochement avec Holcim (+0,27%).

Selon le journal suisse Sonntagszeitung, l'homme d'affaires russe Filaret Galtchev, deuxième actionnaire d'Holcim avec 10,8% du capital du cimentier suisse, rejette les nouveaux termes de la fusion entre ce dernier et le français.

Du point de vue sectoriel, l'indice regroupant les valeurs pétrolières européennes (+0,03%) est à la trâine en raison du nouvel accès de faiblesse des cours du brut.

Les acteurs de marché redoutent un afflux de pétrole iranien, qui viendrait augmenter une offre déjà excessive, en cas d'accord entre Téhéran et l'Occident sur le dossier nucléaire.

La Bourse d'Athènes perd 1,66% après qu'un responsable de la zone euro a dit que le "Groupe de Bruxelles" (Commission européenne, Fonds monétaire international et Banque centrale européenne) attendait des engagements plus concrets de la part de la Grèce avant le déblocage d'une aide dont le pays a besoin pour éviter la faillite.

La progression des places européennes, qui prolonge celles des Bourses asiatiques et de Wall Street, intervient cependant dans un climat attentiste avant la publication des chiffres de l'emploi du mois de mars aux Etats-Unis, données déterminantes pour l'orientation de la politique monétaire de la Réserve fédérale.

Les chiffres des créations d'emplois, qui selon les économistes pourraient dépasser la barre des 200.000 pour le 13e mois de suite, doivent être publiés vendredi, jour où la plupart des marchés actions seront fermés pour cause de Vendredi Saint.

Janet Yellen a suggéré vendredi que la Fed relèverait vraisemblablement ses taux d'intérêt dansle courant de l'année et ce même avant que l'inflation ou la hausse des salaires soient revenus à des niveaux jugés complètement satisfaisants.

Elle a également dit que la Fed pourrait temporiser si les données macroéconomiques n'évoluaient pas dans le sens anticipé et que, après une première hausse, les taux d'intérêt seraient relevés très progressivement.

Cela suffit pour faire remonter le dollar, en hausse de 0,6% face à un panier de devises internationales, qui reprend ainsi sa marche en avant face à l'euro et au yen après avoir marqué une pause ces deux dernières semaines.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant