Les marchés européens se remettent en selle à l'ouverture

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES SE REMETTENT EN SELLE
LES BOURSES EUROPÉENNES SE REMETTENT EN SELLE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes évoluent en hausse d'environ 1% lundi dans les premiers échanges, se remettant quelque peu en selle après deux semaines de baisse marquée, portées par des valeurs liées aux matières premières qui profitent à la fois du repli du dollar et du rebond des cours du pétrole.

À Paris, l'indice CAC 40 avançait de 1,30% à 4.388,70 points vers 09h45. À Francfort, le Dax gagnait 0,83% et à Londres le FTSE 1,26%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro prend 0,99%, le FTSEurofirst 300 0,95% et le Stoxx 600 0,95%.

Ce dernier a perdu 3,6% ces deux dernières semaines, tombant à un creux de six semaines. Il reste en baisse de près de 1% à ce stade du mois de septembre après avoir enchaîné deux progressions mensuelles en juillet (+3,6%) et en août (+0,5%).

A la veille de la réunion de politique monétaire, étalée sur deux jours, de la Réserve fédérale américaine, le dollar abandonne plus de 0,2% face à un panier de devises internationales, effaçant une partie des gains accumulés vendredi dans la foulée de données montrant que l'inflation avait accéléré un peu plus que prévu aux Etats-Unis en août.

Ces statistiques liées aux prix à la consommation ont redonné foi aux quelques personnes encore persuadées que la Fed annoncera une hausse des taux d'intérêt mercredi. Mais la majorité des intervenants de marché est d'avis qu'il faudra attendra la réunion de décembre pour un nouveau tour de vis monétaire.

L'accès de faiblesse du billet vert profite aux matières premières, qui sont pour la plupart échangées en dollars. Le pétrole, en hausse de près de 1,5%, est en outre soutenu par la perspective de voir le pays producteurs se mettre d'accord d'ici la fin du mois sur des mesures de stabilisation du marché.

La semaine dernière, le Brent avait perdu plus de 4,5% en raison d'un retour des craintes au sujet du déséquilibre entre l'offre et la demande.

L'indice regroupant les valeurs européennes liées aux matières premières, qui affiche la meilleure performance depuis le début de l'année, gagne 2,41%, progression sectorielle la plus marquée en ce début de matinée. Il est suivi par les compartiments automobile (+1,51%) et pétrolier (+1,57%).

Tous les indices sectoriels sont dans le vert, la hausse la moins marquée étant celle de la chimie (+0,56%).

Dans ce contexte de rebond du marché actions, le marché obligataire reste stable à l'image du prix inchangé des Bunds allemands.

Outre de nombreux titres de géants des mines - BHP Billiton, Anglo American, Glencore, Rio Tinto - l'action Plastic Omnium figure parmi les dix plus fortes hausses de l'indice Stoxx 600, progressant de près de 4% après que Bryan Garnier a entamé son suivi de la valeur avec une recommandation "achat".

Du côté des baisses, le titre Deutsche Bank perd encore 0,7%, poursuivant son déclin après avoir plongé de 8,47% vendredi à la suite de l'annonce par la justice américaine de son intention d'infliger une amende de 14 milliards de dollars (12,5 milliards d'euros) à la première banque allemande dans le cadre d'une enquête sur la vente de titres adossés à des prêts immobiliers.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant