Les marchés européens se maintiennent dans le vert à mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes se maintiennent dans le vert lundi à mi-séance et Wall Street est attendue en légère hausse également, dans des marchés soulagés par l'annonce d'une croissance chinoise certes ralentie, mais conforme aux attentes.

La croissance du produit intérieur brut (PIB) en Chine a une nouvelle fois marqué le pas au deuxième trimestre, à 7,5%, pénalisée par le ralentissement de la demande hors de ses frontières et par un recul de l'investissement, et mettant en lumière la nécessité pour Pékin de poursuivre l'adaptation d'une économie trop tournée vers l'extérieur.

À Paris, l'indice CAC 40 avance de 0,42% à 3.871,39 points vers 10h10 GMT. À Francfort, le Dax prend 0,2% et à Londres, le FTSE avance de 0,3%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 gagne 0,2%.

Les futures sur indices signalent une ouverture de Wall Street de +0,1% à +0,3%, avant les résultats trimestriels de Citigroup pré-ouverture.

Aux valeurs en Europe, l'action Commerzbank bondit de 3,65% au lendemain de la publication d'un article de presse rapportant que Berlin avait approché UBS (+0,12%) pour que la banque suisse reprenne les 17% de Commerzbank encore dans les mains de l'Allemagne.

Carrefour (+1,77%) signe la plus forte hausse du CAC 40, Barclays, qui est passé à l'achat sur le titre, estimant que le point d'entrée est intéressant sur la valeur après sa récente pause.

Le dollar regagne du terrain sur des anticipations de ventes de détail en amélioration aux Etats-Unis cet après-midi, ce qui irait dans le sens d'une accélération du désengagement de la Réserve fédérale américaine pour soutenir l'économie du pays. La publication de cet indicateur est prévue à 12h30 GMT.

Les cambistes devraient toutefois rester prudents avant les auditions de Ben Bernanke, président de la Fed, devant le parlement, mercredi et jeudi.

Le billet vert prend 0,3% contre un panier de devises après avoir abandonné 1,7% la semaine dernière. Face à l'euro, il gagne 0,29% à 1,3028.

La dégradation de la note de la France par Fitch Ratings passé vendredi de AAA à AA+ a un impact quasiment nul sur la dette française échangée sur les marchés financiers, comme attendu par plusieurs observateurs.

Les cours du brut s'inscrivent en léger recul, dans un marché alourdi par la confirmation du ralentissement de la croissance en Chine, deuxième consommateur mondial de pétrole. Le Brent cède 23 cents à 108,58 dollars le baril.

Juliette Rouillon pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant