Les marchés européens prudents dans les premiers échanges

le
0
L?ATTENTISME PRÉVAUT À L?OUVERTURE DES MARCHÉS EUROPÉENS
L?ATTENTISME PRÉVAUT À L?OUVERTURE DES MARCHÉS EUROPÉENS

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert sur une note prudente lundi, la prudence freinant visiblement les initiatives avant la publication au cours des prochains jours d'importants indicateurs économiques américains.

À Paris, un quart d'heure environ après le début des échanges, le CAC 40 gagnait 0,17% à 4.302,71 points. À Francfort, le Dax prenait 0,04% tandis qu'à Londres, le FTSE abandonnait 0,14%. L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 progressait de 0,09% et le FTSEurofirst 300 de 0,12%.

La matinée en Europe sera animée par les résultats définitifs des enquêtes PMI dans le secteur manufacturier. En Chine, la croissance du secteur a légèrement ralenti en novembre selon l'indice PMI HSBC-Markit, revenu à 50,8 après un pic de sept mois à 50,9. Dimanche, l'indice PMI "officiel" dans lequel les grandes entreprises ont plus de poids, est ressorti inchangé à 51,4.

Mais la semaine sera dominée par les statistiques mensuelles de l'emploi aux Etats-Unis, attendues vendredi, qui pourraient donner aux investisseurs de nouveaux indices sur le calendrier du "tapering", la probable réduction progressive des achats d'obligations de la banque centrale américaine.

L'attentisme a aussi dominé à Tokyo, où le Nikkei a fini quasiment inchangé après avoir progressé de 9,3% en novembre.

Aux valeurs, ThyssenKrupp chute de plus de 6% après avoir annoncé ce week-end la cession de son aciérie aux Etats-Unis et un appel aux marchés pour renforcer son bilan. A l'opposé, ArcelorMittal prend près de 2% après avoir réaffirmé son objectif de réduction de sa dette.

Renault abandonne 0,25% mais PSA Peugeot Citroën gagne 0,9% après les chiffres du marché automobile français en novembre, marqué par une rechute des immatriculations.

Le dollar perd un peu de terrain face à l'euro - ce dernier a repassé la barre de 1,36 dollar - comme aux autres principales grandes devises.

Sur le marché pétrolier, le Brent est soutenu par le PMI chinois après avoir perdu plus d'un dollar vendredi.

Marc Angrand pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant