Les marchés européens poursuivent sur leur lancée à la mi-séance

le
0
LES MARCHÉS POURSUIVENT SUR LEUR LANCÉE À MI-SÉANCE EN EUROPE
LES MARCHÉS POURSUIVENT SUR LEUR LANCÉE À MI-SÉANCE EN EUROPE

LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes poursuivent mardi sur la lancée des deux séances précédentes, qui ont porté les principaux indices de la zone euro à des plus hauts de deux mois avec la baisse inattendue des taux en Chine et la perspective d'une action de la Banque centrale européenne (BCE) pour soutenir l'activité.

À Paris, le CAC 40 gagnait 0,61% (26,64 points) à 4.395,08 points vers 12h30. Le Dax s'adjuge 0,99% à Francfort mais à Londres le FTSE limite sa progression à 0,13%, moins sensible aux attentes concernant la zone euro et plombé en outre par ses composantes minières. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 progresse de 0,43% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,86%.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en légère hausse.

Même si les grands indices de la zone euro apparaissent désormais surachetés aux yeux des investisseurs, ils sont encore soutenus par le rebond du climat des affaires en novembre en France au lendemain de l'amélioration du moral des chef d'entreprise allemands.

Interprétées comme une promesse de rachats de dettes souveraines, les déclarations vendredi de Mario Draghi sur sa détermination à faire remonter rapidement l'inflation continuent pour leur part de faire reculer les taux des obligations d'Etat de la zone euro à des plus bas historiques.

Lui aussi affecté vendredi par les propos du président de la BCE, l'euro évolue peu désormais, dans une fourchette de 1,2430 à 1,2440 dollar, après son léger rebond de lundi.

Le cours du Brent reste autour de 80 dollars le baril dans l'attente de la réunion jeudi de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep). L'incertitude demeure sur une éventuelle décision de réduction de la production pour soutenir les cours.

Les indices paneuropéens des ressources de base et du pétrole, qui ont fortement progressé depuis l'annonce vendredi d'une baisse des taux directeurs en Chine, reculent cette fois de 0,63% et 0,95%. Le seul autre indice sectoriel dans le rouge est celui de la distribution, plombé par la chute de plus de 4% de Kingfisher, dont le bénéfice au troisième trimestre a reculé de plus de 11% en raison de ses difficultés sur le marché français.

Zodiac Aerospace enregistre la plus forte hausse du FTSEurofirst 300, à environ 5%, en raison de son optimisme quant à l'amélioration de sa marge opérationnelle courante en 2014-2015.

L'action E.ON gagne plus de 3% après la publication d'une dépêche de Reuters évoquant l'intérêt de plusieurs acquéreurs potentiels pour les actifs de l'électricien allemand en Italie.

(Francesco Canepa, Bertrand Boucey pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant