Les marchés européens ouvrent sans direction claire

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT SANS DIRECTION CLAIRE
LES MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT SANS DIRECTION CLAIRE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont ouvert sur une note irrégulière jeudi, dans des marchés creux et sans direction claire, en cette séance écourtée de la veille de Noël, alors que le pétrole prolonge son rebond après sa récente chute.

L'indice CAC 40 parisien cédait 0,21% à 4.664,83 points à 09h25. A Londres en revanche, le FTSE prenait 0,3%, soutenu par les secteurs miniers et liés à l'énergie. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro perdait 0,06% et le FTSEurofirst 300 recule de 0,1%.

La Bourse de Francfort est fermée. Les marchés fermeront à 14h05 sur Euronext, à 13h30 à Londres et à 19h00 aux Etats-Unis. Les marchés seront fermés vendredi en Europe et aux Etats-Unis pour le jour de Noël.

Quant aux cours du pétrole, ils poursuivent leur rebond, toujours portés par une baisse inattendue des stocks de pétrole brut aux Etats-Unis la semaine dernière, tout en restant proches de plus bas pluriannuels touchés lundi.

Le baril de brut léger américain (WTI) gagne 27 cents à 37,77 dollars, entamant son quatrième jour de hausse consécutif et s'apprêtant à finir la semaine sur un gain d'environ 9%. Il se traite exactement au même cours que le Brent de mer du Nord qui prend 42 cents à 37,77 dollars le baril.

Les ressources de base (+0,24%) et de l'énergie (+0,30%) sont en tête des hausses sectorielles en Europe dans les premiers échanges, prolongeant, de façon nettement plus timide, leur hausse de la veille derrière le pétrole. A Paris, ArcelorMittal prend encore 1,5%, plus forte hausse du CAC 40. BP et Royal Dutch Shell gagnent plus de 1%.

Aux valeurs à Paris, Viadeo s'adjuge 13,21% après l'annonce de son désengagement du marché chinois pour se recentrer sur la France.

Le dollar est en léger repli, de 0,2%, face à un panier de devises dans un marché exsangue et sans tendance en cette veille de fêtes. Certains intervenants parient néanmoins sur une nouvelle hausse du dollar en 2016.

(Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant