Les marchés européens ouvrent en repli

le
0
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN REPLI
LES BOURSES EUROPÉENNES OUVRENT EN REPLI

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en repli lundi après la publication d'indicateurs économiques décevants en Chine mais les volumes devraient rester limités en raison du jour ferié de la Pentecôte dans plusieurs pays.

À Paris, l'indice CAC 40 perdait 45,63 points, soit 1,06%, à 4.274,36 après une demi-heure d'échanges. Le FTSE reculait de 0,43% à Londres, le FTMib de 0,90% à Milan et l'Ibex-35 de 1,36% à Madrid.

L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro abandonne 0,87% et le FTSEurofirst 300 0,64%.

La Bourse de Francfort est fermée pour la Pentecôte.

L'annonce, pendant le week-end, d'une croissance moins forte que prévu de la production industrielle chinoise en avril n'a pas empêché les indices boursiers chinois de finir en légère hausse, Tokyo prenant pour sa part 0,33%.

En Europe, tous les indices sectoriels sont orientés à la baisse à l'exception de celui des ressources de base qui s'apprécie de 1%.

Aux valeurs, les banques italiennes UniCredit et Intesa Sanpaolo mènent les baisses de l'EuroStoxx 50 avec des reculs d'environ 2%.

H&M trébuche de 1,6% à Stockholm après l'annonce d'une progression de 5%, moins forte que prévu, de ses ventes en avril.

Prudential faiblit de 1,3% à Londres, affecté par des commentaires négatifs de Morgan Stanley qui a réduit son objectif de cours pour l'assureur.

Eutelsat lâche encore 5% à Paris, à 18,80 euros, après son plongeon de 27,5% vendredi consécutif à ses résultats et à un abaissement de ses objectifs.

A rebours de la tendance, Telecom Italia a ouvert en hausse de 4% à Milan après avoir pratiquement triplé son objectif de réduction des coûts dans le cadre de son plan stratégique à l'horizon 2018, une annonce qui devrait satisfaire son premier actionnaire, Vivendi.

A Milan également, la cotation du groupe de presse Rizzoli Corriere Della Sera (RCS) Mediagroup, objet d'une offre du groupe d'édition et de publicité Cairo, a été suspendue dans l'attente d'un communiqué.

Sur le marché des changes, le dollar s'est stabilisé face à un panier de devises après ses plus hauts de deux semaines atteints vendredi dans la foulée de l'annonce d'une hausse de 1,3% des ventes au détail aux Etats-Unis, leur plus forte progression depuis mai 2015.

Les cours du pétrole, affaiblis vendredi par la vigueur du dollar, rebondissent de 1,5%, soutenus par une baisse de production au Nigeria, l'instabilité politique au Venezuela et un changement de position de Goldman Sachs qui estime que le déséquilibre entre l'offre et de la demande est en voie de résorption sur le marché.

(Véronique Tison pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant