Les marchés européens ouvrent en baisse après la Fed

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT EN BAISSE APRÈS LA FED
LES MARCHÉS EUROPÉENS OUVRENT EN BAISSE APRÈS LA FED

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert vendredi en baisse au lendemain de la décision de la Réserve fédérale américaine de ne pas relever ses taux d'intérêt en raison de ses inquiétudes sur la situation économique mondiale.

À Paris, l'indice CAC 40 perdait 1,36% à 4.591,78 points à 09h25. À Francfort, le Dax abandonnait 1,20% et à Londres, le FTSE cédait 0,73%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro est en recul de 1,32% et le FTSEurofirst 300 de 1,13%.

Tout en jugeant que l'économie américaine aurait pu supporter un resserrement monétaire, la Fed a considéré que l'environnement économique mondial, notamment en raison des inquiétudes relatives à la Chine, n'était pas propice à une hausse des taux, qui pourrait néanmoins intervenir avant la fin de l'année.

"C'est l'incertitude sur l'état de l'économie et ce goût d'inachevé quant au moment où la Fed décidera d'agir qui pèse sur les marchés", explique John Plassard, trader actions chez Mirabaud Securities.

L'absence de relèvement des taux aux Etats-Unis a en outre affaibli le dollar, tombé à un plus bas de trois semaines face à un panier de devises de référence, ce qui a contribué à la chute de près de 2% de la Bourse de Tokyo.

L'euro étant repassé au-dessus de 1,14 dollar, les secteurs sensibles aux effets de change comme l'automobile, en recul de 1,45%, pourraient aussi souffrir en Europe.

Tous les indices sectoriels européens sont dans le rouge, en particulier les valeurs bancaires et de l'énergie, qui perdent respectivement 1,60% et 1,55%.

Ingenico, qui bondit de 11%, signe la plus forte hausse de l'indice européen Stoxx 600, les investisseurs paraissant soulagés par le choix de Worldpay, société britannique spécialisée dans le traitement des paiements, de s'introduire en Bourse plutôt que de se vendre à son concurrent français.

L'équipementier automobile allemand Hella plonge en revanche de 10% après un avertissement sur résultats.

Les cours du pétrole refluent également en raison des sombres perspectives données par la Fed, le baril de Brent retombant sous 49 dollars.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Patrick Vignal)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant