Les marchés européens ouverts terminent sur une note haussière

le
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES/NEW YORK (Reuters) - Les Bourses européennes ouvertes mardi ont terminé sur une note haussière, illustrant la tendance dominante de l'année qui s'achève, et Wall Street était dans le vert en matinée après les derniers indicateurs économiques de l'année.

À Paris, le CAC 40 a terminé la séance - close à 14h00 - sur un gain de 20,24 points, soit 0,47% à 4.295,95. A Londres, le Footsie a clôturé en hausse de 0,26% à 6.749,09. Les marchés allemand, suisse et italien sont restés fermés. L'EuroStoxx 50 affiche sur la séance une hausse de 0,26% et le FTSEurofirst 300 un gain de 0,25%.

A New York, une heure environ après le début des échanges, le Dow Jones s'adjugeait 0,22% le Standard & Poor's 500 0,24% et le Nasdaq Composite 0,33%.

En Europe comme aux Etats-Unis, les volumes d'échanges ont été réduits, nombre d'investisseurs étant absents en cette veille du Nouvel An.

Wall Street est la seule place à avoir pu réagir en direct aux indicateurs conjoncturels du jour, notamment l'indice de confiance du consommateur du Conference Board, en hausse plus marquée qu'attendu en décembre à 78,1.

L'indice PMI de Chicago a en revanche reculé plus qu'anticipé à 59,1 et les prix immobiliers ont augmenté moins qu'attendu en octobre selon l'indice S&P/Case-Shiller .

L'année 2013 se solde par une progression de 16% du FTSEurofirst 300 et de 18% du CAC 40. Pour l'un comme pour l'autre, il s'agit de la meilleure performance enregistrée depuis 2009.

"L'appétit pour le risque est intact puisque les grandes valeurs cycliques restent recherchées. La confiance dans l'accélération de l'économie américaine au cours des prochains mois a été confortée par les indicateurs récents. La détente sur les taux des pays périphériques européens est une autre confirmation de ce sentiment positif général", commente Barclays Bourse.

Si le Dax allemand a fini l'année sur un plus haut historique, plusieurs autres indices européens ont encore beaucoup de chemin à parcourir pour retrouver leurs plus hauts de 2007. Le CAC devrait ainsi progresser de plus de 40% par rapport à son niveau actuel pour remonter à son niveau d'avant la crise financière, l'Ibex madrilène de 62% et le FTSE MIB milanais de 134%.

"Les hausses ont été assez fortes en 2013 mais comparée à Wall Street, qui évolue à des niveaux records, l'Europe a encore un beau rattrapage à faire pour retrouver ne serait-ce que ses niveaux de 2007", souligne un trader parisien.

Sur le marché des changes, l'euro se replie légèrement face au dollar, autour de 1,3780 mais il devrait néanmoins afficher sur 2013 la meilleure performance des grandes devises mondiales, avec une hausse de plus de 4% contre le billet vert et surtout de 26% contre le yen.

Le pétrole, lui, est orienté à la baisse, sous 111 dollars le baril pour le Brent et sous 99 pour le brut léger américain, la perspective d'un retour à la normale des exportations libyennes d'un cessez-le-feu au Soudan du Sud pesant sur les cours.

Sudip Kar-Gupta, avec Alexandre Boksenbaum-Granie; Marc Angrand pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant