Les marchés européens orientés à la hausse à la mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes sont orientées à la hausse vendredi à mi-séance, profitant de l'accalmie sur le marché obligataire et les investisseurs à Londres savourant en outre la clarté inattendue de la victoire des conservateurs aux élections législatives britanniques.

Tous les indices sectoriels européens sont dans le vert et seule l'action Syngenta progresse plus que les valeurs britanniques avec une envolée de plus de 18% à la suite d'une offre de l'américain Monsanto sur le groupe suisse d'agrochimie.

Le FTSE londonien prend 1,71% vers 12h30 tandis qu'à Paris, le CAC 40 gagne 0,67% (33,42 points) à 5.000,64 points et qu'à Francfort, le Dax monte de 0,41%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro avance de 0,54% et le FTSEurofirst 300, qui intègre des valeurs britanniques, de 1,53%.

Wall Street devrait aussi ouvrir dans le vert.

Les conservateurs ont remporté jeudi une victoire d'une ampleur inattendue aux élections législatives en Grande-Bretagne, ce qui devrait permettre à David Cameron de conserver son poste de Premier ministre pour cinq ans.

La livre sterling gagne du terrain face au dollar (+1,14% à 1,5419 dollar) et a même touché dans la matinée un plus haut depuis fin février à 1,5523.

Au-delà du résultat des élections en Grande-Bretagne, les marchés européens reprennent leur souffle après plusieurs jours de turbulences liées à la brusque remontée des taux obligataires en raison d'un puissant mouvement de ventes imputé aux signes de remontée de l'inflation.

Les investisseurs attendent aussi les chiffres américains de l'emploi du mois d'avril, en espérant qu'ils confirmeront le scénario d'un ralentissement essentiellement conjoncturel de l'activité aux Etats-Unis au premier trimestre.

Aux valeurs, en dehors des britanniques, l'action Syngenta s'échange aux alentours de 393 francs suisses alors que le groupe suisse dit avoir refusé une offre de rachat de Monsanto à 449 francs.

Plus forte hausse de l'EuroStoxx 50, Enel s'adjuge 2,61% à 4,16 euros après l'annonce par l'électricien italien d'un bénéfice brut supérieur aux attentes au premier trimestre.

Il est talonné par Nokia (+2,35% à 6,09 euros), dont la filiale de cartographie HERE fait l'objet d'une offre pouvant atteindre trois milliards de dollars (2,7 milliards d'euros) de la part d'Uber, le spécialiste des voitures de tourisme avec chauffeur, selon le New York Times.

A Paris, Lafarge signe la plus forte progression du CAC (+2,78% à 64,06 euros) après le feu vert donné par les actionnaires du suisse Holcim à la fusion entre les deux cimentiers.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant