Les marchés européens orientés à la hausse à la mi-séance

le
1
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ORIENTÉS À LA HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes étaient orientées à la hausse jeudi vers la mi-séance dans l'attente de décisions de politique monétaire de la Banque d'Angleterre et de la Banque centrale européenne.

Les marchés ont réagi favorablement aux assurances par la Réserve fédérale d'un maintien de ses mesures de soutien à l'économie américaine et à la publication de chiffres du commerce chinois meilleurs que prévu.

Les investisseurs européens ont également accueilli de manière positive à un semblant d'apaisement des tensions en Ukraine.

Vers 12h50, le CAC 40 prenant 25,25% points, soit 0,57%, à 4.471,69 points, le FTSE 100 britannique et le Dax allemand progressant respectivement de 0,48 et 0,45%.

Les indices européens confirmaient la tendance avec plus 0,47% pour l'Eurofirst 300 et +0,54% pour l'Eurostoxx 50.

Wall Street était attendue en légère hausse, portée par les nouvelles déclarations de la présidente de la Fed, Janet Yellen, en faveur du maintien de mesures de soutien à l'économie américaine.

Les investisseurs digèrent une nouvelle avalanche de résultats trimestriels, notamment ceux de Deutsche Telekom, dont l'action perdait un peu moins de 1% après l'annonce d'une baisse de 3,9% du bénéfice courant au premier trimestre (voir).

L'action Barclays prenait près de 5% après l'annonce par la banque britannique de la suppression de 19.000 postes et de la création d'une structure de défaisance afin de redresser ses activités.

A Paris, Aperam bondissait de plus de 17% au lendemain de la publication par le spécialiste de l'acier inoxydable d'un résultat d'exploitation (Ebitda) du premier trimestre nettement supérieur aux attentes.

Arcelor Mittal prenait un peu plus de 2,06%, la plus forte hausse du CAC 40, la plus forte baisse étant pour Alcatel Lucent (-0,66%).

Sur le front du pétrole, le Brent se maintenait autour de 108 dollars le baril après les bons chiffres du commerce chinois et l'annonce d'un bond de 22% des importations de brut par la Chine au mois d'avril.

Sur le marché des changes, l'euro était en légèr hausse autour de 1,3945 dollar en attendant le Conseil des gouverneurs de la Banque centrale européenne, dont les investisseurs n'attendent rien de spectaculaire.

(Patrick Vignal pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • mlemonn4 le jeudi 8 mai 2014 à 14:40

    Et la baudruche se rédégongle aussi vite qu'elle est montée car il n'y a toujours aucun volume faute d'intérêt, de confiance et surtout de crédibilité; la BCE agira lorsqu'elle sera dos au mur; car le dogmatisme de la buba règne toujours; lorsque les européens seront à genou, l'Allemagne triomphera et régnera sur l'Europe, si ce n'est déjà le cas car les autres pays, dont la France, n'ont plus aucun crédit avec la bande de clowns qui se sont succèdés depuis des années à leurs états.