Les marchés européens en franche hausse à mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN FRANCHE HAUSSE À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS EN FRANCHE HAUSSE À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Après avoir hésité une bonne partie de la matinée, les Bourses européennes évoluaient en franche hausse mardi vers la mi-séance, les investisseurs se montrant tout à coup indifférents à la poursuite de la chute des cours du pétrole après que Benoît Coeuré, membre du directoire de la Banque centrale européenne (BCE), a dit que la BCE pourrait décider d'un programme d'assouplissement quantitatif dès sa réunion du 22 janvier.

Cette perspective plombe l'euro, repassé sous la barre de 1,18 dollar, et porte le marché obligataire italien, où le Trésor a pu placer du papier à sept et 15 ans avec des rendements historiquement bas.

À Paris, le CAC 40 gagne 1,34% (+56,54 points) à 4.284,26 points vers 12h10 GMT. À Francfort, le Dax avance de 1,22% et à Londres, le FTSE de 0,64%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 prend 1,08% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro 1,3%.

Wall Street, qui avait terminé en baisse lundi sous le coup de la baisse des cours du pétrole, devrait ouvrir en hausse selon les futures sur indices new-yorkais.

Les cours du brut perdent toujours 3%, portant leur recul à plus de 20% depuis le début de l'année. Contrairement à ce qui se passait en début de journée, cela n'affecte plus autant le compartiment énergétique (+0,27%), sorti du rouge après avoir perdu jusqu'à 2%.

Seul le compartiment des matières premières (-0,03%) reste en territoire négatif.

A l'autre bout du spectre, le secteur de la distribution bondit de 2,43%, suivi par le compartiment automobile (+2,00%).

L'indice regroupant les valeurs de la distribution est porté par le gain de plus de 5% de l'action Morrisons, qui profite de l'annonce par le numéro quatre du secteur en Grande-Bretagne d'un changement de directeur général après une nouvelle baisse des ventes de Noël.

Le titre Morrison entraîne ceux de ses concurrents nationaux, Tesco (+2,7%), Sainsbury (+3,3%) ou encore Marks & Spencer (+2,5%).

Ailleurs dans le secteur, l'action Metro prend 3,7% après que le distributeur allemand a dit avoir constaté une accélération de son activité dans trois de ses quatre divisions au cours des trois derniers mois de 2014, trimestre de première importance en raison de Noël, la croissance dans l'électronique grand public ayant même été la plus vigoureuse depuis 2006.

Dans une interview publiée par le quotidien allemand Die Welt, Benoît Coeuré déclare que les discussions sur un éventuel programme d'achat d'obligations souveraines sont bien avancées au sein de la BCE, qui pourrait prendre une décision en ce sens lors de sa réunion du 22 janvier.

L'éventualité d'un assouplissement quantitatif avait été un facteur de hausse des Bourses européennes pendant plusieurs séances au cours de la semaine dernière avant que l'aversion au risque induite par la chute des cours de l'or noir ne prenne le dessus vendredi et lundi.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Bertrand Boucey)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant