Les marchés européens effacent leurs pertes, finissent en hausse

le , mis à jour à 18:28
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes ont fini en hausse jeudi, ayant effacé leurs pertes en fin de séance malgré des indicateurs dressant un tableau contrasté de la reprise économique en zone euro.

À Paris, l'indice CAC 40 a terminé en hausse de 0,26% à 5.146,70 points. Le Footsie britannique a progressé de 0,42% et le Dax allemand de 0,14%. L'indice EuroStoxx 50 a avancé de 0,14% et le FTSEurofirst 300 de 0,42%.

A la clôture en Europe, les grands indices américains gagnaient 0,04% à 0,43%, au lendemain d'un compte-rendu sans surprise de la dernière réunion de la Réserve fédérale et malgré une série de nouveaux indicateurs inférieurs aux attentes.

En Europe, selon les premières estimations des indices PMI Markit pour le mois de mai, l'activité dans le secteur privé a continué de croître à un rythme modeste en France alors que la croissance a encore ralenti en Allemagne en mai.

L'indice Dax sous-performait en début de séance mais le fait que l'indice PMI allemand, à 52,8, reste largement au-dessus de la barre des 50 qui distingue croissance et récession, a rassuré les investisseurs, permettant à Francfort d'effacer ses pertes.

Les signes suggérant que les effets positifs du programme de rachat d'actifs de la Banque centrale européenne (BCE) commencent à s'épuiser -- comme l'affaiblissement de l'euro -- ont incité certains investisseurs à réduire leur exposition aux marchés actions européens, même si ces derniers restent proches de plus hauts pluriannuels.

"Nous savions que l'Allemagne avait atteint un pic et ces indices PMI illustrent le caractère crucial de la faiblesse de l'euro pour donner un coup de pousse aux exportateurs et aux pays dont l'économie repose sur l'exportation comme l'Allemagne", dit Veronika Pechlaner, gérante chez Asbhurton.

Aux valeurs, Kering a cédé 1,65%, plus forte baisse du CAC 40. L'intermédiaire Kepler Cheuvreux considère qu'il est encore trop tôt pour jouer la reprise de sa filiale Gucci et que la valeur n'est pas attrayante pour le moment.

Technip en revanche enregistre la plus forte hausse du CAC (+2,66%) dans le sillage du brut. Le Brent s'adjuge 1,67 dollar à 66,68 dollars le baril, soutenu par une nouvelle baisse des stocks américains et les combats en Irak. L'espoir de mesures de relance de la croissance en Chine a également soutenu les marchés des matières premières.

Nokia a pris 3,34%. Les constructeurs automobiles haut de gamme allemands Mercedes, Audi et BMW se sont associés au fonds de capital-investissement américain General Atlantic pour accroître leurs chances de racheter HERE, la filiale de cartographie de l'équipementier suédois, qui prépare le rachat d'Alcatel-Lucent (+2,18%).

Monte dei Paschi a perdu 3,05% avant la réunion de son conseil d'administration destinée à fixer le prix des actions émises dans le cadre de son augmentation de capital de trois milliards d'euros.

Sur le marché des changes, le dollar a reculé contre l'euro pour la première fois en une semaine après des indicateurs américains décevants. Il se traite à 1,1125 pour un euro.

(Avec Alistair Smout et Lionel Laurent, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Wilfrid Exbrayat)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant