Les marchés européens effacent leurs gains et ouvrent en baisse

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS EFFACENT LEURS GAINS ET OUVRENT EN BAISSE
LES MARCHÉS EUROPÉENS EFFACENT LEURS GAINS ET OUVRENT EN BAISSE

PARIS (Reuters) - Les principales Bourses européennes ont ouvert en baisse mardi, effaçant une partie de leurs gains de la veille, sous le coup notamment du scandale Volkswagen dont l'action perd encore environ 3% après sa chute de 18,6% lundi à la suite d'accusations de tromperie aux Etats-Unis.

À Paris, l'indice CAC 40 cédait 0,7% à 4.553,63 points à 09h35. A Londres, le FTSE reculait de 0,47% et, & Francfort, le Dax abandonnait 0,15%. L'indice EuroStoxx 50 de la zone euro se replie de 0,47% et le FTSEurofirst 300 de 0,62%.

Le nouveau recul du titre Volkswagen entraîne dans son sillage tout le compartiment automobile, l'une des plus fortes baisses sectorielles avec -1,24%. Cet indice sectoriel avait déjà cédé 4,1% lundi. Avec le repli de mardi, il bascule dans le rouge pour ce qui va de l'année après des gains qui avaient frôlé les 40% au cours des premiers mois de 2015.

Le premier constructeur automobile d'Europe est soupçonné d'avoir équipé plusieurs centaines de milliers de voitures VW et Audi d'un logiciel visant à truquer les données sur les émissions polluantes.

Selon plusieurs médias, le département américain de la Justice a entamé une enquête au pénal sur ces accusations, qui concernent les versions diesel de l'Audi A3 et des VW Jetta, Beetle, Golf et Passat.

Le ministre français des Finances, Michel Sapin, s'est prononcé mardi pour une enquête européenne sur les pratiques de Volkswagen et Hagens Berman, un cabinet d'avocats spécialisé dans la défense des droits des consommateurs aux Etats-Unis, a annoncé avoir engagé une plainte en nom collectif ("class action") contre le constructeur.,,

Autre valeur active, l'action Outokumpu plonge de plus de 13%, accusant sa pire performance en sept ans, après l'annonce par le groupe finlandais, numéro un européen de l'acier inoxydable, que sa perte trimestrielle serait plus marquée que prévu en raison notamment d'une faiblesse de la demande des distributeurs.

Cette annonce affecte l'ensemble du compartiment des matières premières (-2,50%), qui continue en outre de pâtir des inquiétudes sur l'état de la conjoncture mondiale.

Dans ce contexte d'incertitudes, les valeurs refuge - Bunds allemands, franc suisse, or - sont, sans surprise, plébiscitées.

De leur côté, les cours du brut rechutent d'environ 1,5% en raison d'un mouvement de prises de bénéfices après leur rebond de la veille. De manière générale, les prix évoluent en dents de scie depuis le début de la semaine en raison de signaux contradictoires du marché du pétrole.

(Benoit Van Overstraeten pour le service français, édité par Véronique Tison)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant