Les marchés européens dans le vert, sauf Londres, à la mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE, SAUF LONDRES
LES MARCHÉS EUROPÉENS DANS LE VERT À MI-SÉANCE, SAUF LONDRES

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes, à l'exception de Londres, évoluent franchement dans le vert à mi-séance après un début de journée hésitant, soutenues par les résultats de quelques groupes comme l'allemand Henkel.

À Paris, le CAC 40 prenait 0,69% (30,83 points) à 4.482,84 points à 12h10. Le Dax gagnait 0,57% à Francfort tandis que l'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance de 0,39% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 0,61%.

A Londres en revanche, le FTSE cède 0,29%, principalement en raison de nombreux détachements de dividendes.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de l'ordre de 0,2%.

Les résultats d'entreprises dictent la tendance en Europe, où les marchés sont globalement calmes au coeur de la période estivale.

Le groupe allemand de produits de grande consommation Henkel prend 4,51%, plus forte hausse du Dax, après avoir relevé sa prévision de marge d'exploitation annuelle et publié des résultats trimestriels supérieurs aux attentes.

Parmi les autres entreprises dont les résultats sont salués par les investisseurs figurent le numéro un européen du tourisme TUI (+3,56%), l'assureur suisse Zurich Insurance (+4,12%) ou encore le groupe financier belge KBC (+5,27%), plus forte hausse du FTSEurofirst 300.

Le groupe français de construction Vinci (+2,54%), meilleure performance du CAC et de l'EuroStoxx 50, qu'il vient d'intégrer, continue d'être suivi d'un oeil bienveillant par les investisseurs et a atteint un pic historique à 69,50 euros.

A l'inverse, le groupe industriel allemand Thyssenkrupp et plus encore son compatriote K+S, producteur de potasse et de sel, ont déçu les investisseurs avec leurs résultats et perdent respectivement 0,64% et 8,89%, plus forte baisse du Stoxx 600 pour ce dernier.

De même, le repli des cours du pétrole depuis plusieurs jours fait que les secteurs de l'énergie (-0,49%) et des ressources de base (-0,88%) évoluent à rebours de la tendance.

Le baril de Brent de la mer du Nord est néanmoins globalement stable, au-dessus de 44 dollars le baril.

(Bertrand Boucey pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant