Les marchés européens clôturent en nette hausse

le , mis à jour à 18:16
0
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES
LA CLÔTURE DES BOURSES EUROPÉENNES

(Reuters) - Les Bourses européennes ont terminé en nette hausse mardi, encouragées par la progression de Wall Street après une nouvelle série d'indicateurs américains, qui montrent entre autres que la consommation reste orientée à la hausse aux Etats-Unis.

À Paris, le CAC 40 a terminé sur un gain de 1,13% (51,22 points) à 4.569,37 points. Le Footsie britannique a pris 0,87% et le Dax allemand 0,56%, tandis que l'indice EuroStoxx 50 s'adjugeait 1,01% et le FTSEurofirst 300 0,99%.

Au moment de la clôture en Europe, le Dow Jones américain gagnait 0,85%, le Standard & Poor's-500 0,73% et le Nasdaq Composite 0,68%.

Les ventes au détail ont progressé de 0,2% au mois d'août aux Etats-Unis et leur progression hors automobiles, essence, matériaux de construction et services alimentaires a atteint 0,4%, selon les statistiques du département du Commerce.

Ce signe jugé encourageant pour la croissance américaine a favorisé la progression des actions, même si les volumes restent limités par la proximité de la décision de la Réserve fédérale, qui entame mercredi deux jours de débats susceptibles de la conduire à durcir sa politique monétaire pour la première fois depuis près de dix ans.

Pour certains analystes, l'annonce d'une hausse du taux des "fed funds" aurait le mérite de mettre un terme à l'incertitude qui obnubile les investisseurs depuis plusieurs semaines.

Cette perspective a occulté plusieurs nouvelles négatives, comme la baisse de l'indice ZEW du sentiment des investisseurs en Allemagne ou celle de l'indice "Empire State" d'activité manufacturière dans la région de New York.

Aux valeurs en Europe, le secteur automobile a brillé après l'annonce d'une hausse de 11,5% des ventes de voitures en août. L'indice sectoriel Stoxx a pris 1,69%, Fiat Chrysler 2,68%, BMW 2,21% et Renault 1,41%.

A la baisse, les poids lourds allemands de l'énergie E.ON et RWE ont perdu respectivement 6,15% et 3,31% après les informations du Spiegel selon lesquelles ils pourraient devoir augmenter de 40 milliards d'euros leurs provisions en vue du démantèlement futur de leur parc nucléaire.

Sur le marché des changes, le dollar profite de la perspective d'une hausse de taux aux Etats-Unis et prend 0,4% face à un panier de devises de référence. L'euro revient ainsi sous 1,13 dollar.

Le pétrole est orienté en légère hausse, autour de 44,75 dollars le baril pour le brut léger et de 46,40 dollars pour le Brent.

(Marc Angrand pour le service français)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant