Les marchés européens accentuent leurs pertes à mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCENTUENT LEURS PERTES À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCENTUENT LEURS PERTES À MI-SÉANCE

PARIS (Reuters) - Les Bourses européennes accentuent leurs pertes mardi à mi-séance après la publication d'un indicateur allemand inférieur aux attentes, malgré la perspective d'un rebond de Wall Street à l'ouverture.

Après les statistiques chinoises et américaines décevantes qui se suivent depuis la fin de semaine dernière, les incertitudes liées à la reprise de l'économie mondiale ont encore été alimentées par la publication de l'indice ZEW, qui mesure le sentiment des investisseurs en Allemagne. Il a chuté en avril à 36,3 contre 48,5 en mars, nettement en-deçà des anticipations des économistes qui tablaient en moyenne sur 42,0.

L'inflation a légèrement reculé dans la zone euro en mars à 1,7% en base annuelle et à 1,2% comparé au mois précédent. Cette baisse de la pression inflationniste, conjuguée à la faiblesse de l'économie de la zone euro, pourrait constituer un argument pour une nouvelle baisse des taux de la Banque centrale européenne lors de sa prochaine réunion du 2 mai.

À Paris, le CAC 40 recule de 0,62% (-23,16 points) à 3.687,32 points vers 10h20 GMT. À Francfort, le Dax et le FTSE à Londres perdent tous deux 0,57%.

L'indice paneuropéen EuroStoxx 50 baisse de 0,58%.

A ce stade, les futures sur indices à Wall Street laissent prévoir une ouverture en hausse de quelque 0,5% pour le S&P-500 après sa chute de 2,3% mardi.

Les pertes restent cependant limitées en Europe grâce au rebond de l'indice européen des valeurs minières (+1,7%), avec Xstrata (+5,82%) en tête des hausses de l'EuroFirst300 dans l'espoir d'un feu vert des autorités chinoises à sa fusion avec Glencore.

LVMH (-3,47%) signe le plus fort repli de l'indice parisien après avoir enregistré un taux de croissance en nette décélération dans la mode et la maroquinerie au premier trimestre.

Contre la tendance, Danone s'adjuge 3,75%, la plus forte progression du CAC, après l'annonce d'une hausse plus forte que prévu de son chiffre d'affaires au premier trimestre, grâce aux bonnes performances des pays émergents, et la confirmation de ses objectifs pour 2013.

Les futurs sur Bunds enregistrent un léger fléchissement malgré l'indice ZEW, certains investisseurs ayant anticipé une baisse encore plus importante de l'indicateur. Les intervenants attendent maintenant l'intervention de Mario Draghi, le président de la Banque centrale européenne, au Parlement européen à partir de 13h00 GMT.

Sur le marché des changes, le dollar poursuit sa remontée face au yen et gagne 0,82% à 97,81 yens, après avoir touché en Asie un plus bas depuis le 4 avril à 95,67 yens en réaction aux statistiques chinoises et américaines des derniers jours.

L'euro/dollar progresse de 0,17% à 1,3073 et l'euro/yen s'apprécie de 0,99% à 127,87.

Le Brent, en repli de 0,84% à 99,78 dollars, évolue toujours sous la barre des 100 dollars le baril pour la première fois depuis juillet 2012, tandis que l'or rebondit modérément, de 1,5%, après son plongeon de 13% en deux séances.

Constance De Cambiaire pour le service français, édité par Véronique Tison

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant