Les marchés européens accentuent leurs gains à mi-séance

le
0
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCENTUENT LEURS GAINS À MI-SÉANCE
LES MARCHÉS EUROPÉENS ACCENTUENT LEURS GAINS À MI-SÉANCE

PARIS/LONDRES (Reuters) - Les Bourses européennes, dopées depuis l'ouverture par la perspective de nouvelles mesures de soutien à la croissance de la Banque centrale européenne (BCE) dès décembre, ont brusquement accentué leurs gains en début d'après-midi à l'annonce d'une baisse des taux de la Banque populaire de Chine.

À Paris, l'indice CAC 40, qui gagnait moins de 2% juste avant l'annonce, affiche un gain de 2,73% à 4.937,15 points juste après, vers 11h25 GMT. A Francfort, le Dax prend 3% et à Londres, le FTSE de 1,66%. L'indice paneuropéen FTSEurofirst 300 avance encore de 2,26% et l'EuroStoxx 50 de la zone euro de 2,73%.

Depuis le début de la semaine, l'EuroStoxx affiche un gain de 5,6% et le CAC de 5,15%, grâce notamment aux gains respectifs de 2,28 et 2,47% engrangés jeudi, juste après la promesse par le président de la BCE, Mario Draghi, d'un réexamen de la politique de la BCE à sa prochaine réunion du 3 décembre.

"(Mario) Draghi est toujours 'magique' pour les marchés!", écrit Aurel BCG.

"L'effet Draghi emporte tout! Oubliez les résultats des entreprises, pourtant très nombreux hier, ou les indicateurs économiques, ou la hausse du dollar, il a suffi au président de la BCE de quelques mots, d'une promesse d'action en décembre, pour que les indices boursiers observent une forte hausse dans des volumes importants", ajoute-t-il.

Les futures sur indices new-yorkais signalent une ouverture de Wall Street en hausse de 0,9 à 1,6%, après avoir déjà gagné plus de 1,5% la veille.

Les secteurs des ressources de base (+4,1%), dopé par la Chine, et de l'automobile (+4%), qui profite en outre du repli de l'euro en perspective de mesures de soutien de BCE, sont en tête des hausses.

La tendance est également soutenue par quelques solides résultats.

Kering fait un bond 7,7%, plus forte hausse du CAC après des signes encourageants sur la relance de Gucci, sa marque phare.

L'assureur norvégien Gjensidige bondit de 15,2% après avoir publié des résultats supérieurs aux attentes du marché pour le troisième trimestre.

Le suédois Ericsson en revanche perd 6,2%, plus forte baisse de l'EuroFirst 300. Le ralentissement de la demande d'équipements réseaux de nouvelle génération en Chine a débouché sur un chiffre d'affaires et des résultats inférieurs aux attentes au troisième trimestre et renforcé les craintes de voir un autre des grands marchés du groupe plafonner.

Sur le marché des changes, l'euro a touché un plus bas à 1,1079 dollar après les annonces de la BPC.

(Danilo Masoni et Sudip Kar-Gupta, Juliette Rouillon pour le service français, édité par Marc Angrand)

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant