Les marchés commencent la semaine par une séance atone

le
0

(AOF) - Les marchés européens ont clôturé en léger repli à l’issue d’une séance sans grand relief. Le CAC 40 a cédé 0,46% à 4 450,23 points et l’EuroStoxx 50 a perdu 0,54% à 3 008,72 points. Aux Etats-Unis, la tendance est similaire puisque le Dow Jones baisse de 0,18% en fin de journée.

Les investisseurs ont opté aujourd'hui pour des prises de bénéfices suite à la forte progression de vendredi dernier. Les indices actions avaient alors bondi de plus de 1%, ce qui avait permis aux marchés européens de signer une petite hausse hebdomadaire.

La séance s'est d'autant plus prêtée aux prises de bénéfices que les catalyseurs habituels des indices ces derniers jours – un pétrole en hausse et un euro en baisse – se sont retournés. Ainsi, le cours du baril de WTI a perdu plus de 1% aujourd'hui, repassant sous les 50 dollars, tandis que les opérateurs attendent l'entrée en vigueur de l'accord d'Alger. Ce dernier, qui prévoit la réduction de la production quotidienne des pays membres de l'Opep, sera au cœur d'une réunion prévue à Vienne les 28 et 29 octobre.

De son côté, l'euro a rebondi aujourd'hui après avoir touché hier son plus bas niveau depuis près de trois mois. Les investisseurs sont donc revenus sur un actif pénalisé ces dernières semaines par la perspective d'un resserrement monétaire aux Etats-Unis d'ici la fin de l'année. Le cours de l'euro pourrait toutefois connaître de la volatilité cette semaine tandis que la BCE rendra sa décision de politique monétaire mercredi. Le consensus va dans le sens d'un statu quo mais Mario Draghi pourrait ouvrir la voie à un prolongement de son programme de rachat d'actifs après mars 2017.

Dans ce contexte d'attente générale, l'actualité des entreprises est aussi restée limitée. Peugeot (+1,98%) a tout de même terminé en tête du CAC 40 après l'ouverture de négociations exclusives pour entrer au capital d'Aramisauto et l'annonce, par les syndicats, de suppressions de postes. De son côté, AccorHotels (-2,16%) est resté sous pression à la veille de son chiffre d'affaires trimestriel.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant