Les marchés chinois finissent en hausse

le
0

(Actualisé avec clôture, précisions nouveau commentaire) SHANGHAI/PEKIN, 19 août (Reuters) - Les marchés boursiers chinois, en forte baisse pendant la majeure partie de la séance, ont terminé en hausse mercredi après une nouvelle injection de fonds de la banque centrale dans le système financier, la deuxième en deux jours, destinée à prévenir un mouvement de panique des investisseurs. L'initiative de la Banque populaire de Chine (BPC) a permis d'apaiser au moins provisoirement les craintes de voir les autorités réduire le soutien aux marchés actions mis en oeuvre le mois dernier. L'indice CSI300 .CSI300 a terminé sur une progression de 1,6% et le Shanghai Composite .SSEC a pris 1,2%. L'un et l'autre avaient perdu jusqu'à plus de 5% en matinée après leur plongeon de plus de 6% mardi, provoqué par les déclarations de l'autorité de régulation des marchés financiers chinois selon lesquelles les pouvoirs publics allaient désormais laisser le marché jouer un rôle accru dans la fixation des prix des actions. En fait, la banque centrale a injecté mardi 120 milliards de yuans (16,95 milliards d'euros) sur les marchés monétaires, la plus importante injection de liquidités dans le système financier depuis la semaine du 9 février. Certains analystes soupçonnent des fonds publics d'avoir joué un rôle dans le rebond des marchés au cours de la dernière heure de transactions mercredi. Et une partie d'entre eux jugent que la correction subie n'est pas justifiée. "Les déclarations de l'autorité de régulation faisaient davantage référence à une baisse du rythme d'achat qu'à des ventes, ce qui suggère que les investisseurs ont une fois de plus eu une réaction exagérée", dit ainsi Gerry Alfonso, directeur de Shenwan Hongyuan Securities. Certains investisseurs ont en outre visiblement profité de la baisse pour réaliser des achats à bon compte, ce qui a pu contribuer au rebond de la fin de séance. INQUIÉTUDE POUR LE COMMERCE EXTÉRIEUR Celui-ci a aussi bénéficié des informations selon lesquelles la banque centrale va proposer à certaines banques de nouvelles facilités de financement à moyen terme afin compenser l'impact de la dévaluation du yuan décidée la semaine dernière. Des fonds publics ont également joué un rôle dans la hausse de la dernière heure de transactions, estiment certains analystes. Un indice regroupant les valeurs du portefeuille de la China Securities Finances Corp (CSFC), l'organe public de prêt sur marge chargé d'acheter des actions pour soutenir la tendance, a fini la journée sur un gain de 3% après avoir cédé plus de 4% en séance. En début de journée, le ministère du Commerce avait apporté un nouveau motif d'inquiétude aux investisseurs en déclarant que les exportations pourraient continuer de baisser au cours des prochains mois après leur chute de 8,3% en juillet, la plus prononcée en quatre mois. Sur les sept premiers mois de l'année, le commerce extérieur, exportations et importations confondues, a reculé de 7,2% par rapport à l'an dernier, alors que les autorités visent une hausse de 6% pour la totalité de 2015. "La possibilité que les exportations enregistrent certains mois une baisse en rythme annuel ne peut pas être exclue. Mais nous prévoyons toujours une croissance des exportations sur l'ensemble de l'année", a déclaré un porte-parole du ministère du Commerce lors d'un point de presse. "Sur l'ensemble de l'année, le commerce extérieur sera confronté à une situation plus difficile que nous ne le pensions", a-t-il toutefois reconnu. Le mois dernier, le ministère disait encore s'attendre à une amélioration des exportations au second semestre par rapport au premier. (Samuel Shen et Kevin Yao, avec Xiaoyi Shao à Pékin et Kazunori Takada à Shanghaï; Marc Angrand pour le service français)


Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant