Les marchés boursiers US fermés en raison de Sandy

le
1
WALL STREET SERA FERMÉ LUNDI ET PEUT-ÊTRE AUSSI MARDI
WALL STREET SERA FERMÉ LUNDI ET PEUT-ÊTRE AUSSI MARDI

NEW YORK (Reuters) - Les marchés américains d'actions et d'options seront fermés lundi et peut-être mardi en raison de l'arrivée à New York de l'ouragan Sandy.

C'est la première fois depuis le 27 septembre 1985, avec le passage de l'ouragan Gloria, que les conditions météorologiques obligent Wall Street à fermer.

Plusieurs entreprises ont reporté la publication de leurs résultats trimestriels qui était prévue lundi, parmi lesquelles le géant pharmaceutique Pfizer et le producteur d'électricité Entergy.

Les responsables et régulateurs des marchés ont décidé dimanche soir de fermer également les transactions électroniques, qu'ils pensaient dans un premier temps maintenir. Les marchés obligataires fonctionneront en revanche, mais avec une clôture avancée à midi heure locale.

"Les conditions dangereuses résultant de l'ouragan Sandy rendront extrêmement difficile d'assurer la sécurité de notre personnel et de l'ensemble du quartier, et la sécurité doit être notre première priorité", a déclaré dans un communiqué NYSE Euronext, l'opérateur de la Bourse de New York.

Les personnels de la Bourse et des grandes banques de la place new-yorkaise, dont certaines se trouvent en zone inondable dans le bas Manhattan, ont été priés de rester chez eux et les transports en commun ont cessé de fonctionner dès dimanche soir.

Wall Street avait déjà été en alerte en août 2011 avec le passage de l'ouragan Irene, qui finalement n'avait causé que des dégâts mineurs.

A Washington, les administrations gouvernementales sont fermées mais le département du Commerce publiera sur son site internet à l'heure normale, soit 8h30 (13h30 GMT), la statistique des dépenses des ménages de septembre.

John McCrank, Hélène Duvigneau et Véronique Tison pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
  • M7210200 le lundi 29 oct 2012 à 08:52

    punition divine