Les marchés actions britanniques n'ont pas souffert du Brexit... pour l'instant, observe Syz AM

le
0

(AOF) - Au Royaume-Uni, dans l'attente du référendum de juin dernier, Syz Asset Management avait recherché des opportunités intéressantes et de qualité sur le marché local, car elles pourraient se révéler bon marché en conséquence des craintes que le Brexit a induites auprès des investisseurs. Aucune ne s'est encore présentée : non pas parce que la Grande-Bretagne est à court d'opportunités de qualité, mais parce que les prix des actions (du moins libellées en devise locale) sont repartis en flèche après avoir atteint des niveaux très bas à la suite du Brexit.

Outre les mesures récentes prises par les banques centrales, ce rebond s'explique entre autres par des données étonnamment robustes. Ces dernières semaines, certaines informations concernant des entreprises ont retenu l'attention de Michael Clements, directeur Actions Européennes de Syz.

La première concerne Persimmon, constructeur britannique de maisons, qui a récemment publié ses résultats du premier semestre. Ces résultats sont bons, avec des bénéfices solides dus à l'augmentation des volumes et du prix des maisons. Toutefois, les données qui ont vraiment stupéfié le gérant sont le nombre de visiteurs et le taux de réservation post-Brexit : depuis le 1er juillet, ils ont respectivement augmenté de 20% et 17% en glissement annuel. Les clients de Persimmon ne craignent visiblement pas une récession à l'heure actuelle !

Le second point digne d'intérêt concerne Global Blue qui suit les dépenses "duty free" à l'international. En juillet, les ventes "duty free" ont augmenté de 7% en Grande-Bretagne en glissement annuel. Cela marque un fort contraste avec le reste de l'Europe qui a subi une baisse à deux chiffres. Cette hausse s'explique par le fait que les touristes désertent la France et l'Allemagne par peur du terrorisme, mais également par un attrait nouveau pour la Grande-Bretagne qui fait suite à la dépréciation de la livre sterling.

Ce sont ces données-là qui ont permis à l'indice FTSE250 de résorber ses pertes post-Brexit, et même d'aller au-delà. Il reste à savoir si cet optimisme perdurera, mais en attendant, Syz Asset Management poursuit sa quête de valeur sur le long terme.

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant