Les marathoniens de Londres solidaires de Boston

le
0
QUELQUE 36.000 COUREURS AU MARATHON DE LONDRES
QUELQUE 36.000 COUREURS AU MARATHON DE LONDRES

par Estelle Shirbon et Dasha Afanasieva

LONDRES (Reuters) - Le double attentat de Boston n'a pas dissuadé des centaines de milliers de personnes de se masser sur le parcours du marathon de Londres, dimanche, pour acclamer les quelque 36.000 coureurs, dont beaucoup avaient accroché un ruban noir à leur maillot en mémoire des victimes américaines.

Des centaines de policiers supplémentaires ont été déployés dans les rues de la capitale britannique pour assurer la sécurité du premier grand marathon mondial depuis l'explosion des bombes qui ont coûté la vie à trois personnes et fait 176 blessés lundi sur la côte Est des Etats-Unis.

"C'est un peu différent cette année parce que tout le monde sait ce qui s'est passé à Boston (mais) ils (les terroristes) ne nous empêcheront pas de courir", a déclaré Steve Williamson, qui a participé à trois reprises au marathon de Londres, dont il est désormais l'un des commissaires de course.

"C'était incroyable, la quantité d'encouragements, les gens qui venaient de partout pour nous encourager. Inimaginable", a réagi le champion olympique du 5.000 mètres et du 10.000 mètres, le Britannique d'origine somalienne Mo Farah, qui s'est arrêté comme prévu à mi-course avant de disputer l'an prochain un marathon complet.

La police londonienne avait annoncé cette semaine un renforcement de 40% de ses effectifs pour rassurer les spectateurs, en insistant sur le fait qu'elle n'avait pas reçu de menaces particulières.

Des équipes cynophiles avaient également été déployées le long du parcours et toutes les poubelles avaient été enlevées par mesure de précaution.

DONS AUX VICTIMES

Avant le départ de la course Élite, le speaker officiel du marathon de Londres, Geoff Wightman, a rendu hommage aux victimes de l'attentat de Boston en invitant la foule à observer 30 secondes de silence.

"Cette semaine, la famille du marathon a été bouleversée et attristée par les événements du marathon de Boston", a-t-il dit. "Nous allons observer ensemble un moment de silence en mémoire de nos amis et collègues dont le jour de joie s'est transformé en jour de tristesse."

La course s'est ensuite élancée, avec derrière les champions - dont l'Éthiopien Tsegaye Kebede, vainqueur chez les hommes, et la Kenyane Priscah Jeptoo, lauréate chez les dames -, une foule bigarrée de coureurs en quête de performance individuelle ou venus récolter de l'argent pour des oeuvres de charité.

Les participants ont parcouru sous un beau soleil les 42,195 kilomètres entre le quartier de Greenwich et le palais de Buckingham, en passant par Tower Bridge, Canary Wharf et au bas de la célèbre tour de Big Ben.

Chacun de ceux qui ont rallié l'arrivée a contribué au versement par les organisateurs d'un don de 2 livres sterling (2,33 euros) à "The One Fund Boston", un fonds de soutien aux victimes.

Les organisateurs s'attendaient à ce que 35.000 athlètes terminent la course, soit une somme totale d'environ 82.000 euros.

Sur la ligne d'arrivée, où il remettait les médailles aux vainqueurs, le prince Harry, petit-fils de la reine Elizabeth, s'est félicité de l'affluence de spectateurs qui ont surmonté la crainte de nouveaux attentats.

"C'est fantastique, tellement britannique", a-t-il déclaré à la BBC. "Les gens disent qu'ils n'ont pas vu une telle foule depuis huit ans."

Dans la ville allemande de Hambourg, où se courait également un marathon dimanche, les participants ont aussi observé une minute de silence et porté des rubans noirs en hommage aux victimes de Boston.

Hélène Duvigneau et Tangi Salaün pour le service français

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant