Les manifestations se poursuivent en Tunisie

le
0
Des milliers de manifestants tunisiens ont réclamé mercredi la démission du gouvernement de transition, à Sfax, la deuxième ville du pays. A Tunis, l'ambiance est également restée très tendue, dans l'attente du remaniement imminent.

La rue gronde à Sfax. La deuxième ville de Tunisie, située à 270 km au sud de Tunis, a vu descendre mercredi des milliers de manifestants réclamant la démission du gouvernement de transition. Alors qu'une nouvelle coalition gouvernementale doit entrer en fonction dans les prochaines heures, les Tunisiens ont répondu nombreux à l'appel à la «grève générale», lancé par la principale centrale syndicale du pays, l'Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT).

Selon une estimation de l'Agence France-Presse (AFP), à partir des images diffusées au journal de la télévision publique tunisienne, les manifestants étaient au moins plusieurs milliers à arpenter les rues de la métropole économique de l'est de la Tunisie. Une source syndicale évoque le chiffre de 50.000 personnes. Les promesses de remaniement ministériel, annoncées dès lundi soir et prévues pour mercredi soir ou jeudi matin, n'ont pas suffi semble-t-il à apaiser les protestations.

«Révolution j...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant