Les manifestations des mineurs en Bolivie dérapent

le
0

(Commodesk) Les tensions entre mineurs indépendants, membres de coopératives, et mineurs de la compagnie publique Comibol, en Bolivie sont de plus en plus exacerbées.

Le 18 septembre, des milliers de mineurs de coopératives manifestaient à La Paz lorsqu'un groupe a attaqué le siège syndical des mineurs de la Comibol à la dynamite. Un mineur est décédé et neuf autres sont blessés selon la presse locale. En signe de représailles, les mineurs de Colquiri ont détruit un bâtiment appartenant aux coopératives dans le village à proximité de la mine.

Dans un communiqué, les Nations Unies ont déploré l'utilisation de dynamite lors d'une manifestation et ont souligné le risque que cela représentait en pleine ville et en plein jour. Elles ont interpellé le gouvernement bolivien pour qu'il règle la situation dans le calme. 

Le conflit est lié à la mine de zinc et d'étain de Colquiri nationalisée en juin dernier. Les mineurs indépendants veulent une part du gisement tandis que ceux qui travaillent pour l'Etat refusent. Le gouvernement promet des accords avec la coopérative 26 de Febrero en particulier mais sans tenir ses promesses. La dernière en date avait été annoncée le 14 septembre dernier.

Valeur associée
  Libellé Bourse Dernier Var. Vol.
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant