Les manifestations dégénèrent au Brésil

le
0
En réponse à la violence de la répression policière, Black Blocs et autres groupes radicaux ont adopté une stratégie d'autodéfense.

La nuit tombe sur le centre de Rio de Janeiro. Devant le théâtre municipal, des milliers d'enseignants s'éparpillent, après avoir battu le pavé pendant trois heures. Ils ont profité de ce Jour du professeur, le 15 octobre, férié au Brésil, pour clamer leur ras-le-bol des mauvaises conditions de travail dans l'éducation nationale. Soudain, c'est l'explosion: une bataille s'engage entre les policiers, venus en masse, et un groupe de jeunes formé tôt, en tête de la marche. Des barricades sont érigées, des pierres et des cocktails Molotov volent d'un côté, des bombes lacrymogènes et des coups de matraque pleuvent de l'autre.

Cette fois, les devantures des banques n'ont pas été détruites, elles sont désormais toutes barricadées dans le centre-ville. Mais il a fallu évacuer deux employées du McDonald's, effrayées par un débu...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr

Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant