Les mandats syndicaux incompatibles avec les thèses frontistes

le
0
Les centrales qui composent l'intersyndicale (CGT, CFDT, Unsa, Solidaires et FSU) rédigeront lundi un texte rappelant l'incompatibilité de lutter contre les discriminations dans un syndicat et de défendre la préférence nationale dans un parti.

À écouter Jean-Claude Mailly, vendredi sur RTL, la décision de retirer tous ses mandats à Annie Lemahieu, déléguée Force ouvrière qui se représente dans le Nord aux cantonales sous étiquette Front national, ne serait que l'application des statuts de son syndicat. «Quand on a des mandats, on a interdiction d'appartenir aux organes dirigeants d'un parti politique, on a interdiction de se présenter aux élections», a martelé le patron de FO. La conséquence aurait été la même si la responsable FO s'était présentée sous bannière socialiste - comme aux municipales en 2008, mais sans être inquiétée - ou UMP. «Il faut bien faire la distinction entre quelqu'un qui est adhérent et quelqu'un qui a un mandat syndical», a justifié Jean-Claude Mailly.

Son de cloche identique à la CFDT, où le cumul de mandats syndical et poli­tique est prohibé. «La trésorière de l'une de nos fédérations était en dernière position sur une liste aux municipales en 2008, se rappell

...

Lire la suite de l'article sur lefigaro.fr
Vous devez être membre pour ajouter des commentaires.
Devenez membre, ou connectez-vous.
Aucun commentaire n'est disponible pour l'instant